Navidys

Pour aller sur internet avec votre iPad, je suppose que vous faites comme moi : vous utilisez le navigateur par défaut proposé par Apple : Safari. Mais saviez-vous qu’il en existait d’autres ?

Parmi la myriade de navigateurs, l’un d’entre eux a retenu mon attention ces derniers temps : Navidys (2,69€). Il a été développé par Michaël Dardol (créateur d’Easy Wifi et Cloud Wifi) et pensé avec une orthophoniste.

navidysNaviDys - michael dardolL’idée de base est la suivante : une étude récente a démontré qu’un espacement plus important entre les lettres ou les mots augmentaient les performances en lecture de certains dyslexiques. Du coup, pourquoi ne pas proposer un navigateur qui permette de régler ces paramètres à la volée pour augmenter le confort de lecture (des dyslexiques certes mais également des autres) ?

Description de l’application

Navidys est un navigateur internet. Sa principale fonctionnalité est donc de vous permettre de lire des pages web. Son originalité tient par contre dans les réglages possibles :

  • choix entre 12 polices (dont la police Dyslexie créée par Christian Boer d’Auxilidys),
  • réglage de la taille de la police,
  • réglage de l’espacement des lettres et des mots,
  • réglage de l’espacement des lignes.

Les +

  • cela apporte un véritable confort de lecture (y compris pour moi),
  • les réglages sont appliqués tout de suite, pas besoin de fermer la fenêtre des paramètres et de la réouvrir à tout bout de champ, cela permet de bien voir la différence entre 2 options,
  • à ma connaissance aucune autre application ne propose ce genre de réglage sur l’app store.

Les –

  • pour l’instant pas de synchronisation des signets via iCloud,
  • il pourrait y avoir la possibilité de sauvegarder des profils d’utilisateurs, voire de les synchroniser entre différents appareils (pour l’instant si je fais tester l’application à l’un de mes patients je perds mes réglages personnels et je dois les réintégrer manuellement ensuite)

Comment je l’utilise en rééducation ?

J’utilise surtout cette application pour sensibiliser mes patients dyslexiques adolescents sur les aspects de confort de lecture à l’écran.

Ceux à qui j’ai fait tester l’application ont systématiquement choisi un espacement des mots plus important que la normale, et ont vu une vraie différence entre les polices. Le changement d’espacement entre les lignes n’a pas eu l’air de leur apporter grand chose par contre.

Cela me permet ensuite d’enchainer sur le fait que même s’ils n’ont pas de tablette ils peuvent changer la police par défaut dans le navigateur qu’ils utilisent à la maison, ou dans les logiciels de traitement de texte.

Et vous ? Comment utiliseriez-vous cette application en rééducation orthophonique ? Avez-vous déjà testé la police « Dyslexie » ?

La Magie des Mots

Pour bien commencer l’année 2013, je me suis dit que rien ne valait la présentation d’une application iPad, car mine de rien cela fait presque 2 mois qu’il n’y en a pas eu par ici !

Mon choix s’est donc tourné vers l’application « La Magie des Mots », éditée par L’Escapadou, un indispensable de ma tablette pour le langage écrit.

magie des mots

La Magie des Mots - un alphabet mobile qui parle et vérifie l'orthographe + des tests d'orthographe - L'EscapadouQue fait l’application ?

La Magie des mots est une application qui se présente en 2 parties : un alphabet mobile d’une part, et des tests d’orthographe d’autre part. Par ailleurs, depuis sa version 2, il est possible de créer plusieurs profils d’utilisateurs, et donc d’enregistrer les résultats de chaque utilisateur séparément. Des rapports peuvent être générés pour chaque utilisateur et envoyé par email pour être sauvegardés.

magie des mots_1

Dans la partie alphabet mobile, toutes les lettres sont proposées sous forme de jetons rectangulaires (consonnes en bleu, voyelles en rouge) et le joueur peut former les mots qu’il souhaite en utilisant ces lettres. Plusieurs options sont possibles, entre autres : lettres scriptes ou cursives, clavier alphabétique ou azerty, présence ou non d’une grille, et voix masculine ou féminine.

Pourquoi un choix de voix me direz-vous ? Et bien car c’est la force de cette application : elle possède une synthèse vocale intégrée, qui peut lire toutes les productions d’un simple clic sur le mot.

Il est possible aussi de configurer l’application pour qu’elle donne le son d’une lettre quand celle-ci est déplacée (pour cela dans les réglages cocher « phonèmes » puis dans « plus de réglages » activer « parle quand on déplace une lettre » et désactiver « parle seulement quand on touche un mot »)

magie des mots_2

Dans la partie tests d’orthographes, un peu plus d’une centaine de listes préenregistrées sont proposées, composées d’une dizaine de mots chacune. Mais, et c’est là le plus fort, il est possible de rajouter nos propres listes de mots, et de les partager avec un autre iPad.

magie des mots_3

Une fois la liste choisie, l’application dicte les mots grâce à sa synthèse vocale, et il s’agit donc de les écrire en s’aidant de l’alphabet mobile. Encore une fois il est possible de régler plusieurs paramètres, notamment dans le menu « plus de réglages » la possibilité pour l’enfant de passer un mot en cliquant sur la flèche « mot suivant » et la possibilité d’obtenir des indices (lettres données au fur et à mesure).

magie des mots_4

Les +

  • la synthèse vocale,
  • la possibilité de créer ses propres listes de mots,
  • le double aspect écriture libre/listes de mots.

Les –

  • le fait d’oraliser le mot en cours d’écriture peut perturber certains patients (ex : si j’écris le mot « action » à un moment donné l’application va lire /akti/). Heureusement, cela peut être désactivé dans les réglages (en cochant « parle seulement quand on touche un mot » dans les réglages avancés).
  • dans la partie tests d’orthographe les animations ne servent pas à grand chose à mon avis, mais là encore elles peuvent désactivées au besoin.

Comment je l’utilise en rééducation ?

J’utilise cette application avec de nombreux patients en rééducation du langage écrit, de la primaire au collège.

  • pour découvrir le plaisir d’écrire : les patients (même ceux qui sont les plus réticents à prendre un crayon en main) adorent écrire et surtout écouter leurs productions.
  • pour la prise de conscience des erreurs phonologiques : la synthèse vocale lit exactement ce qui est écrit et cela aide certains patients à s’autocorriger (et oui, si c’est l’iPad qui l’a dit, c’est plus crédible que si c’est l’orthophoniste qui l’a dit…)
  • pour le travail sur l’orthographe lexicale : le travail systématique de révision des mots déjà travaillés en rééducation peut être fait dans cette application.
    Et éventuellement, si les parents possèdent également une tablette et investissent les 3,59€ nécessaires à l’achat de l’application il est possible de partager avec eux les mêmes listes de mots. Je le fais déjà pour certaines listes de lecture flash sur l’ordinateur, alors pourquoi pas pour des listes d’orthographe sur la tablette…

Et vous ? Comment utiliseriez-vous cette superbe application avec vos patients ?

Je profite enfin de ce billet pour vous signaler que la rubrique « En ce moment dans mon iPad » a été enrichie avec deux nouvelles catégories : « Jeux de lettres » et « Lecture et Orthographe« . Je rappelle que l’accès à cette rubrique est réservée aux abonnés à la Newsletter (inscription gratuite ici).

[Tuto vidéo] Créer un exercice avec l’outil de dessin de Libre Office

Dans nos cabinets d’orthophonie, les nouvelles technologies sont arrivées il y a bien longtemps. Et certainement qu’à une époque, les « mini-ordinateurs mécaniques » comme ceux utilisés dans la méthode Lexidata® faisaient partie de ces nouvelles technologies !

Depuis nous avons certes investi dans des ordinateurs puis des tablettes tactiles, mais je suis sûre que chez certains comme chez moi, le « boitier magique » fonctionne encore.

J’ai notamment un patient dyslexique (phonologique) qui adore ce boitier. Du coup, j’ai décidé de créer des fiches pour travailler spécifiquement sur l’une de ses difficultés, à savoir les groupes consonantiques complexes. Très exactement j’ai choisi de travailler sur la discrimination des sons /r/ et /l/ à l’intérieur des mots, et en particuliers des mots contenant des groupes consonantiques complexes.

Pour cela, j’ai utilisé les pictogrammes ARASAAC et le logiciel Libre Office. Et comme je suis sympa, je vous ai concocté un petit tutoriel vidéo pour vous présenter une technique rapide permettant de créer de nouvelles fiches sur le même modèle.

Je vous offre également plusieurs documents en téléchargement (cliquer sur le nom du fichier pour le télécharger) :

Tous ces documents sont disponibles sous licence Creative Commons (BY-NC-SA).

Si vous vous lancez dans la création de nouvelles fiches à partir de ce modèle de document n’hésitez pas à me les envoyer pour que je les partage ici !

Vous aimez ce tutoriel et/ou ces cadeaux ? Je ne vous demande qu’une chose en échange : partagez cette page avec vos amis et collègues !
Pour cela rien de plus simple, vous avez à votre disposition les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+) mais aussi le mail. Vous pouvez d’ailleurs vous inscrire à la Newsletter pour recevoir directement les nouveaux articles dans votre boîte mail, et les transférer facilement à vos amis !

Letter Reflex

Il y a quelques temps, Declic Kids a parlé dans sa revue des applications gratuites ou en promo d’une application nommée Letter Reflex. Elle m’a aussi interpellée sur Twitter pour savoir ce que j’en pensais.

Comme j’étais en vacances je n’ai pas pu récupérer l’application en promo (dommage) mais le principe m’a assez interpellée pour que je décide de l’acheter.

L’application LetterReflex est donc éditée par BinaryLabs et est disponible uniquement en anglais. Elle coûte 2,39€ et une version « multi-utilisateurs » est disponible en achat « in-app » (attention cela ne fonctionne pas chez moi)

Elle est composée de 2 jeux : « Tilt it » et « Flip it ». Le principe est d’utiliser des techniques kinesthésiques pour amener les enfants à distinguer la droite de la gauche, et y associer les lettres correspondantes.

Tilt it

   

Le nom d’une lettre est donné à l’oral au joueur (en anglais) qui doit orienter sa tablette (prise en compte du gyroscope de l’iPad) pour faire rouler une bille jusqu’au trou correspondant à cette lettre. Le niveau de difficulté augmente au fur et à mesure, avec notamment la disparition des barres verticales pour ne garder que les ronds, l’augmentation du nombre de trous « pièges », et l’augmentation de la complexité de la consigne (nombre de lettres à trouver successivement).

Flip it

   

Le joueur doit faire glisser son doigt sur les lettres (ou les mots) pour les faire tourner selon un axe de symétrie horizontal ou vertical (selon le geste qu’il effectue). L’objectif est de transformer toutes les lettres jusqu’à ce qu’elles correspondent à la lettre cible.

Tout cela sera bien entendu plus simple à comprendre avec une vidéo (en anglais) :

Les +

  • application qui utilise les fonctionnalités de la tablette pour créer une activité novatrice,
  • les niveaux de difficultés sont très paramétrables (dans le menu réglage de l’iPad)
  • très ludique, les patients en redemande

Les –

  • application entièrement en anglais, qui pourrait cependant facilement être traduite,
  • pas de référence pour retrouver les articles scientifiques qui ont visiblement inspiré les auteurs,
  • achat « in-app » qui ne fonctionne pas, et donc pas de possibilité de tester le mode multi-utilisateurs,
  • dans le rapport de « tilt it », il y a un pourcentage de précision mais sont comptées comme erreurs aussi bien les trous non associés à une lettre, que les trous associés à une autre lettre que celle demandée.

Comment je l’utilise en rééducation ?

Il n’existe pas vraiment d’usage différent de cette application en orthophonie par rapport à un usage « grand public ».
L’objectif thérapeutique visé est clairement la discrimination visuelle des lettres b/d/p/q et u/n, et l’utilisation de cette application va donc venir en supplément de tout le travail thérapeutique que l’on peut déjà effectuer dans cet objectif.
Les deux patients avec lesquels j’ai testé l’application ont apprécié le jeu, sachant que j’effectuais la traduction en français en simultané. Je ne sais pas vraiment si l’utilisation de cette application les aura fait progresser mais en tout cas elle m’a permis de varier les exercices que je leur propose.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêts à investir plus de 2€ dans une telle application ?
Trouvez-vous que le concept du renforcement kinesthésique soit intéressant ? Connaissez-vous des études qui en parle ?

Domino des mots

Parmi les applications iPad que j’utilise le plus souvent se trouve Domino des mots (0,79€), de Nicolas Lehovetzki. (existe aussi pour Android).
Rien de bien compliqué dans cette application, il s’agit tout simplement de reconstituer des mots écrits à partir de leurs syllabes. Les syllabes de plusieurs mots sont mélangées entre elles, soit de manière statique (jeu classique), soit en mouvement (jeu des bulles).

Il est possible de paramétrer :

  • le type de jeu  : classique ou bulles
  • le niveau : 1, 2 ou 3 étoiles, ce qui correspond au nombre de syllabes à remettre dans les mots (9, 12 ou 20)
  • le thème des mots à retrouver (24 catégories sémantiques disponibles  actuellement)
  • la police d’écriture : majuscules d’imprimerie ou écriture scripte
  • la langue : français, anglais, espagnol ou allemand

Comment je l’utilise en rééducation ?

Avec des patients atteints de maladies neurodégénératives : pour retrouver le vocabulaire d’une catégorie sémantique sur laquelle nous avons travaillé auparavant (comme les fruits en ce moment avec l’une de mes patientes), ou pour mettre en place une stratégie de résolution de problème (voir plus loin).

Avec des patients aphasiques : pour évoquer le lexique en s’aidant des indices écrits,

Avec des patients apprentis lecteurs : pour prendre du plaisir à lire, pour lire avec un objectif et pas « juste pour lire »,

Avec des patients dyslexiques/dysorthographiques : pour forcer à la prise en compte de l’ensemble des syllabes du mot (décomposition en syllabes), pour augmenter le stock lexical et orthographique en restant dans des catégories sémantiques précises.

Avec des patients présentant des difficultés visuelles : pour travailler sur la poursuite (avec l’option « jeu des bulles »)

Avec des patients présentant des troubles d’attention : pour l’élaboration d’une stratégie de résolution (en verbalisant beaucoup : « Comment vas-tu faire ? Raconte-moi comment tu vas t’organiser pour trouver tous les mots. Comment as-tu fait pour trouver celui-ci ? »)

Les + de l’application :

  • graphismes neutres pouvant être présentés aussi bien à des adultes que des enfants,
  • catégories sémantiques variées
  • parties rapides.

Les – de l’application

  • pas de possibilité de choisir nous-même les mots à utiliser,
  • certains mots sont peu fréquents et donc difficiles à trouver pour nos patients

Et vous ? Utilisez-vous cette application ? Vous fixez-vous des objectifs différents de ceux que j’ai pu proposer ici ?