Artiskit

Il y a déjà 1 an 1/2, UrbanSoft l’éditeur du logiciel Artiskit, et Samuel Bruder, le dessinateur, ont eu la gentillesse de me fournir une licence pour tester leur produit.
Et si le temps a filé depuis sans que je ne fasse de billet, ce n’est pas que j’ai laissé ce logiciel inutilisé dans un coin de mon ordinateur, bien au contraire…
A vrai dire, je me sers d’Artiskit toutes les semaines avec mes patients, mais je voulais vous montrer des pratiques un peu innovantes…

Description du logiciel

Artiskit est un logiciel de création graphique pour les orthophonistes (et d’autres, pas de jaloux). Autrement dit, c’est un logiciel de dessin… dans lequel toute une collection de dessins sont déjà fournis !

artiskit4De plus, il existe une très grande communauté de partage autour du logiciel (avec en particulier un groupe Facebook hyperactif) et toutes les créations étant partagées au format du logiciel, elles sont très facilement récupérables… et modifiables.

(image issue de la page Facebook d’Artiskit, permettant d’avoir une idée de la quantité de matériel partagé !!)

Dans le logiciel, des dessins sont certes fournis mais il y a aussi des fonctionnalités particulières comme l’atelier d’assemblage permettant par exemple d’assembler des personnages très facilement et rapidement (en changeant juste le visage, ou le torse d’un personnage par exemple).

artiskit2

L’atelier de cartes permet de créer un jeu de cartes en 5 minutes, et les assemblages déjà existants sont très riches et variés.

artiskit3

Les points forts

  • la base de données d’images intégrées dans le logiciel (plus de 8400 éléments à ce jour),

artiskit1

  • les espaces de partage autour des créations faites avec le logiciel, que ce soit sur le site ou sur le groupe Facebook,
  • l’atelier d’assemblage, qui permet de modifier des personnages à l’envie, les patients adorent…
  • l’atelier de création de cartes, super efficace,
  • les tutoriels vidéos faits par Samuel, très clairs et permettant de progresser rapidement dans l’utilisation du logiciel.

Les points faibles

  • certains raccourcis clavier que j’utilise habituellement dans les logiciels de création graphique ne sont pas présents (ex : CTRL+clic pour sélectionner plusieurs éléments, CTRL + molette pour zoomer et dezommer…), résultat j’ai l’impression de perdre du temps pour certaines choses, [Edit du 2 janvier 2015 : on me glisse à l’oreille que pour sélectionner plusieurs éléments il faut faire MAJ+clic !]
  • dans la version précédente, l’atelier de colorisation fonctionnait assez mal, cela va bien mieux maintenant et il parait qu’en 2015 Artiskit arrive en couleur (ce qui m’arrange parce que pour l’instant j’avais laissé l’aspect colorisation de côté, trop chronophage) !
  • le logiciel est gourmand en ressources donc il arrive parfois qu’il plante en cours de route, il ne faut pas oublier de faire des sauvegardes fréquentes de votre travail, au risque de tout perdre…
  • l’organisation des différents éléments dans le logiciel, j’ai un peu de mal à voir la différence entre les Minikits et les assemblages par exemple. En fait il y en a tellement qu’il faudrait des semaines pour tout maîtriser !

Mon utilisation en rééducation

  • reproduction de concepts de jeu déjà existants (ex : nous avons inventé une nouvelle version de Deducto avec une patiente),
  • création d’un powerpoint avec une histoire,
  • création de planches pour un loto sonore sur le thème du cirque, avec des sons issus des sites sound-fishing.net universal-soundbank.com
  • création de jeux de cartes divers (jeux de familles par exemple),
  • création de nouvelles cartes pour des jeux existants,
  • utilisation du matériel créé par les collègues ou par Samuel,
  • et dernièrement : création d’une ébauche de jeu de point & click dans le cadre de mon cours de jeux vidéos pédagogiques (les autres étaient bluffés par les graphismes de mon jeu… qui en fait m’ont pris 5 minutes à préparer grâce à Artiskit…)

artiskit5

Et vous ? Avez-vous déjà utilisé Artiskit ? Trouvez-vous que le logiciel est difficile à manipuler ?

9 réflexions au sujet de « Artiskit »

  1. J’utilise artiskit depuis longtemps maintenant et j’aurais du mal à m’en passer. Une fois passée la phase de prise en main et la découverte qui comme chaque logiciel peut prendre un peu de temps, on peut très vite créer des jeux que les enfants adorent et qui sont vraiment ciblés sur leurs difficultés propres. Travaillant avec de jeunes enfants qui ont de gros troubles du langage oral, je crée des images pour des phrases type « sujet verbe objet »en changeant un paramètre à chaque fois. Le gros intérêt est que l’on peut donner les jeux à l’enfant ( loto, mémory, pace…) et il peut y jouer et automatiser à la maison.
    De plus, grâce au groupe de partage sur fb et aussi au site internet, on peut télécharger directement de superbes jeux tout faits par d’autres et partager les nôtres. Bref, c’est un logiciel extra qui, avec la nouvelle version colonisée qui s’annonce, promet d’être encore plus agréable!

    • Merci Sylvie pour ton retour sur le logiciel !
      Pour répondre à ta question les jeux de point and click sont aussi appelés « jeux d’aventure ».
      C’est un type de jeu vidéo dans lequel tu incarnes un personnage qui se déplace dans un environnement dans lequel il peut effectuer des interactions (récupérer des objets, parler avec d’autres personnages, assembler des objets…)
      Dans les jeux connus il y a la série Runaway par exemple.

      • Je connais runaway et c’est bien sympa. Ça doit être génial ce type de jeu d’aventures adaptė à l’orthophonie avec des énigmes à résoudre…. C’est ce que tu es en train de fabriquer Lydie? Ça sera commercialisé plus tard??

        • Oui je pense aussi que ça peut être super adapté pour nos patients en rééducation ce type de jeu !
          Ceci étant je t’arrête tout de suite, j’ai juste fait un mini début de jeu pour mon cours, qui n’a pas pour vocation ni d’être continué, ni d’être commercialisé. C’était pour tester un outil auteur permettant la création de jeux d’aventure nommé eAdventure (le logiciel est gratuit et assez simple à prendre en main).
          Le problème avec le jeu créé c’est justement que les graphismes d’Artiskit ne sont pas libres de droits, donc pas possible de diffuser le jeu ou de le commercialiser (si jamais il devenait fonctionnel un jour). Mais si j’ai du temps un jour j’en ferai peut-être un autre !

          • Le problème c’est qu’il n’y a paq de possibilité de faire en sorte que seuls ceux qui ont le logiciel puissent y accéder. De toute manière en l’état ce n’est pas intéressant et je n’ai pas prévu d’y consacrer encore du temps…

  2. Très bonne description du logiciel, qui regorge en effet de nombreuses possibilités. Une fois plastifié, le rendu fait très professionnel.

    J’apprécie qu’il y ait des images d’adolescents et d’adultes dans la base de données. Cela m’est très utile pour créer du matériel adapté pour les adolescents en grandes difficultés (linguistiques, cognitives), pour lesquels le graphisme de certains jeux existants est trop enfantin. Cela me permet d’aborder avec eux des notions très simples avec des supports neutres.

    Le gros point faible pour moi résidait dans la colorisation, étape fastidieuse… mais la nouvelle version sera entièrement colorisée, ouf!

    A savoir: ne fonctionne pas sur MAC tel quel. Il faut télécharger un émulateur Windows, donc prévoir des frais supplémentaires avec Mac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *