iMec, un bilan sur tablette tactile

Après une pause estivale bien méritée, me voici de retour sur le blog. Je vais essayer de reprendre un rythme de publication d’environ un billet par semaine, toujours en alternant un billet sur les tablettes et un billet autre. Pour cette semaine, ça sera un billet tablette : Android, iOs, pas de jaloux !

Présentation

Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà le Mec de Poche, qui est un outil de dépistage des troubles de la communication chez les individus cérébrolésés droits.

Et bien leurs concepteurs sont les premiers à nous proposer un test orthophonique dans une version développée spécifiquement pour tablette tactile !

imec _7iActu_télécharger_App_Store_icôneandroid-app-on-google-playL’application iMec, disponible aussi bien pour iOs (62,99€) que pour Android (45,46€), est sortie il y a maintenant quelques mois, et je dois dire que j’ai été enchantée de cette adaptation.
A noter que l’éditeur, eValorix,m’a gracieusement offert une version iOS de cette application afin que je la teste pour vous, mais que ce que j’écris ici ne reflète que ma propre opinion.

Fonctionnement de l’application

Lorsque vous ouvrez l’application, vous devrez créér un compte praticien en renseignant entre autres une adresse email et en choisissant un mot de passe.

imec _1Une fois ce compte praticien créé, vous allez pouvoir créer des dossiers patients. Ces derniers doivent comporter obligatoirement plusieurs informations : nom, date de naissance et niveau d’étude.

Plusieurs épreuves sont ensuite proposées, qui reprennent très exactement celles du Mec de Poche :

  • Questionnaire sur la conscience des troubles
  • Discours conversationnel
  • Interprétation de métaphores

imec _4

  • Évocation lexicale libre

imec _3

  • Jugement sémantique
  • Discours narratif

imec _5

  • Interprétation d’actes de langage
  • Lecture

imec _6

  • Écriture

La cotation des épreuves se fait directement sur la tablette, sans avoir à imprimer de protocole papier. La tablette sert à la fois de protocole, de manuel théorique, de chronomètre, de dictaphone, et de livret patient !

En effet, la plupart du temps la tablette reste devant l’orthophoniste qui complète les réponses du patient au fur et à mesure (soit en cochant des cases, soit en tapant des commentaires à l’aide du clavier tactile, soit en faisant un enregistrement audio lorsqu’il est disponible, par exemple pour le discours ou pour les fluences).

Les consignes pour chaque épreuve se retrouvent très simplement en cliquant sur la petite bulle en haut à gauche de l’écran.

Ensuite, lorsque le patient a besoin d’avoir le support écrit sous les yeux, il suffit que l’orthophoniste bascule sa tablette vers lui et le texte à lire s’affiche automatiquement. Quand l’orthophoniste bascule à nouveau la tablette de son côté, il se retrouve à nouveau dans la partie cotation. Cette fonctionnalité, que je n’avais encore vue dans aucune application, est tout simplement géniale à mon avis !

Enfin la dernière page reprend le sommaire de tous les résultats. Il est possible à partir du sommaire de revenir vers les différentes épreuves, mais aussi de se faire envoyer la synthèse des résultats par email.

imec _2

Les +

  • l’ergonomie de l’application, on sent que cela a vraiment été réfléchi (contrairement à certains autres bilans informatisés qui sont inutilisables en l’état).
  • la prise en compte des spécificités de la tablette (utilisation du gyroscope, du chronométrage, des enregistrements audios…)
  • le test en lui même, qui même s’il a été créé à l’origine pour les cérébrolésés droits peut être utilisé avec d’autres patients porteurs de troubles fins du langage oral (traumatisés crâniens, personnes atteintes de pathologies neurodégénératives…)

Les –

  • j’ai mis longtemps à trouver où se cachait le manuel théorique complet (sous la petite étoile lorsque vous êtes au niveau de la liste des patients),
  • ce serait parfait si l’application pouvait retenir au moins l’adresse email du praticien, car dès que l’on sélectionne le bouton situé tout en haut à gauche de l’écran (souvent par erreur dans cette phase de test) on se retrouve sur la page d’accueil de l’application, et il faut retaper l’adresse email et le mot de passe… Ou alors il faudrait l’affichage d’une pop-up « êtes-vous certain de vouloir sortir ? »
  • j’aurais bien aimé retrouver le détail des Z-scores au niveau du sommaire (que ce soit celui disponible dans l’application ou celui envoyé par email). Seul un code couleur est proposé pour signifier l’échec ou la réussite d’une épreuve dans l’application, et sur le sommaire par email il est noté la nécessité d’une évaluation approfondie.
  • j’avais oublié mon mot de passe et la procédure de récupération n’a pas fonctionné (j’ai vérifié dans mes spams). Heureusement, je n’avais encore que testé l’application et n’avais pas de vrai dossier patient à l’intérieur.

En conclusion :

J’ai acheté dès sa sortie le MEC de Poche en version papier et je l’ai déjà beaucoup utilisé.
La version tablette est encore plus pratique : pas de protocole papier à imprimer (ou à racheter) et à trimballer partout, et des vrais plus pour la cotation… Bref pour mon prochain bilan de ce type c’est sûr, je bascule en numérique !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? En particulier les orthophonistes travaillant en service de neurologie à l’hôpital ou en centre de rééducation fonctionnelle ?

2 réflexions au sujet de « iMec, un bilan sur tablette tactile »

  1. Mimi Terzon sur Facebook nous fait un retour un peu moins idyllique sur cette application, et notamment la version Android. Voici ce qu’elle en dit :

    Bonsoir, je l’utilise sous Androïd, sur une Galaxy Note 10.1. D’une part, j’ai eu l’impression que le problème de l’adresse mail du thérapeute qui s’efface constamment résulte plus d’un bug que d’une volonté du développeur. Mais surtout, j’ai constaté d’énormes ralentissements, pour passer d’une épreuve à une autre mais surtout lorsqu’on affiche le profil du patient et qu’on veut cliquer sur des épreuves précises (et donc qu’on ne passe pas toutes les épreuves dans l’ordre). Et du coup, parfois, ça rame tellement que l’appli plante (et là, rebelote, on doit taper son identifiant praticien, ce qui est vraiment agaçant). À côté de ça, le fait qu’on ne puisse pas consulter le manuel (et donc les réponses acceptées) et le test simultanément n’est pas un bug, mais franchement c’est très mal fait. J’espère voir des corrections car j’aime vraiment bien la MEC (et son équipe) mais je trouve que si l’idée est excellente, la réalisation laisse franchement à désirer et que dépenser 40€ (de mémoire, donc là je me trompe peut-être) pour quelque chose qui n’est pas utilisable, ça laisse un désagréable arrière-goût de vol. Je suis pourtant persuadée que ça n’est pas la volonté des auteurs, donc voilà, un correctif serait vraiment le bienvenu.

    Et dans un autre message :

    C’est probablement un souci de variations des fonctionnements entre Androïd et iOS. Pire, même, j’ai su par un développeur d’applications tablette que même sous Androïd, il existait d’importantes variations entre les différentes tablettes existantes. Lui ne développait par exemple que des applis pour Galaxy Tab et cela ne fonctionnait pas forcément sur d’autres tablettes sous Androïd.

    Enfin une petite proposition de sa part :

    A part ça, j’aime vraiment l’idée de l’affichage des propositions en tournant la tablette. Peut-être que ce serait une piste à explorer pour la liste des réponses acceptées et des consignes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *