[Tutoriel] Créer un jeu de cartes-textes avec Inkscape

Il y a quelques temps une de mes collègues a voulu créer du matériel en s’aidant d’une application iPad. Elle voulait faire des cartes contenant du texte, et cacher une partie de ce texte par des petits nuages. Elle a donc détourné l’application Kidspiration Maps pour créer son matériel, et voici le rendu :

kidspirationmapsSur le principe, pas de soucis, le rendu est très joli d’ailleurs. Sauf qu’en pratique ce n’est pas très simple à manipuler, les nuages passent facilement au deuxième plan dès que l’on redéplace le texte, il n’est pas possible de calibrer exactement la taille des cartes…

Du coup, je lui ai enregistré un petit tutoriel vidéo pour lui montrer comment avoir le même type de rendu plus rapidement et plus facilement avec le logiciel de dessin vectoriel gratuit Inkscape sur son ordinateur.

Détails techniques :

  • Pour ceux qui voient ce message dans la Newsletter, cliquez sur ce lien pour voir le billet en ligne et donc la vidéo : http://wp.me/p2CaRH-BO
  • N’hésitez pas à changer la définition de la vidéo en cliquant sur le petit engrenage et en choisissant : qualité 1080p.

Le début du tutoriel peut vous servir de base pour créer n’importe quel type de cartes avec du texte.

Voici le rendu en image :

inkscape nuagesVoilà, j’espère que cette vidéo vous servira et vous permettra de créer facilement le matériel que vous souhaitez.

N’hésitez pas à partager vos fichiers, à conditions qu’ils soient libres de droit.

D’ailleurs en parlant de cela voici ce que je rappelais sur un groupe Facebook il y a peu :

  • Quand on créé un jeu, on a tout à fait le droit de s’inspirer d’une règle/d’un principe de jeu existant. Attention cependant à ne pas faire un copier/coller d’une règle écrite, je parle ici de principe de jeu (ex : jeu de l’oie, mémory, jeu de familles, jeu de paires…)
  • Le nom, les listes de mots/images et les illustrations ne peuvent pas être repris car sont protégés par les droits d’auteurs, même si le jeu n’est plus édité.

Apprendre le français avec 7 jours sur la planète

Jusqu’à présent, j’ai présenté beaucoup d’applications pour les enfants de la maternelle ou du primaire, car il est vrai que ce sont les plus nombreuses sur l’AppStore.
Ceci étant, j’utilise aussi la tablette avec les adolescents ou les adultes et aujourd’hui je voulais donc vous présenter une application qui peut tout à fait convenir pour eux : « Apprendre le français avec 7 jours sur la planète ».

C’est une application proposée par TV5 Monde, dans le cadre de leur programme de FLE (Français Langue Etrangère).

7joursHide & Seek Discovery. - Chocolapps SAS

 Le principe de l’application

  • Une vidéo extraite du journal télévisé « 7 jours sur la planète » qui est diffusé tous les samedis sur TV5 Monde,
  • La transcription de cette vidéo,
  • Une liste de vocabulaire,
  • Des exercices autour de ce vocabulaire :
    – rattacher des mots à leurs définitions,
    – choisir la définition d’un mot parmi plusieurs propositions,
    – écouter un mot et le retranscrire à l’écrit,
    – retrouver l’orthographe correcte d’un mot,
    – retrouver un mot dans une grille de mots cachés en s’aidant de sa définition,
    – retrouver et écrire un mot à partir de sa définition.

7jours_1

Chaque semaine, ce sont 3 vidéos différentes qui sont proposées, sur des thèmes variés (de l’éducation à la science en passant par la politique, la justice et l’environnement pour n’en citer que quelques-uns).

De plus, on peut retrouver dans l’application la liste du vocabulaire spécifique aux journaux télévisés, liste qui a été établie par l’équipe de TV5 Monde après analyse de plus de 500 reportages d’actualité. Ce vocabulaire est lui aussi trié par thématique.

Pour aller plus loin (ou si l’on ne possède pas d’iPad) il est possible de se rendre sur le site de TV5 Monde et de faire d’autres exercices en ligne. De ce que j’ai pu voir ces exercices sont plutôt des exercices portant sur la compréhension du reportage, et non pas des exercices spécifiques de vocabulaire comme dans l’application.

Enfin il est aussi possible de retrouver sur le site un dossier pédagogique proposant pour chacune des séquences vidéos des fiches d’activités pour la classe (différents niveaux disponibles). Ces fiches d’activités sont également en lien avec la compréhension du reportage (anticipation à partir du titre, QCM de compréhension, Vrai/Faux, travail d’écriture…)

7jours_4

Les +

  • le contenu renouvelé chaque semaine,
  • la transcription du texte de la vidéo,
  • les différents niveaux de difficulté des exercices,
  • les thèmes variés et adaptés aux adultes et aux adolescents,
  • la possibilité de jouer à deux en même temps avec le mode multijoueurs…

7jours_3

Les –

  • la transcription est présentée dans une zone toute petite, avec un menu déroulant (en ce qui me concerne j’en fais un copier-coller ailleurs pour la faire lire à mes patients)
  • l’application plante régulièrement à la fin du visionnage de la vidéo,
  • j’aurais aimé pouvoir avoir accès aux exercices de compréhension à partir de l’application (au moins avec un lien direct vers le dossier pédagogique sur le site internet)

7jours_2

Comment je l’utilise en rééducation ?

J’utilise cette application avec des adolescents qui viennent me voir pour une rééducation du langage écrit ou du langage oral, mais aussi avec des adultes en début de pathologie dégénérative, dans le cadre d’un traumatisme crânien, ou encore dans le cadre de troubles aphasiques.

Selon les cas nous commençons soit par lire la transcription, soit par visionner la vidéo.

Jusqu’à maintenant j’ai proposé les activités suivantes :

  • comprendre ce que signifie l’expression « voix off » (découvert en lecture de la transcription, on pose des hypothèses, on vérifie en regardant le reportage)
  • support de production pour de l’écrit : imaginer ce qu’il faut mettre dans un dossier pour être candidat à l’organisation des JO
  • travail du vocabulaire spécifique à l’aide des jeux fournis dans l’application,
  • support de compréhension générale (De quoi parle ce reportage ? Qui a été interviewé ?…)

Et vous ? Comment utiliseriez-vous cette application en rééducation orthophonique ? N’hésitez pas à proposer vos idées dans les commentaires !

[Edit du 25/09/2013 : les exercices en lignes sont désormais proposés au format HTML5 et sont donc accessibles depuis toutes les tablettes.

D’autres exercices sont également proposés sur http://apprendre.tv5monde.com/]

[Tuto vidéo] Créer un pavage d’images avec Inkscape

Dans mes rééducations logicomathématiques, j’ai fréquemment besoin de petites images de « cadeaux » à coller derrière les cartes des jeux de classification ou d’inclusion que je fais avec mes patients. Ceci étant, je ne trouve pas très amusant de passer la demi-heure de la séance à dessiner des vélos, des chapeaux ou autres paires de lunettes.

J’ai donc décidé de plutôt créer un « catalogue de cadeaux » dans lequel les patients peuvent piocher. J’imprime des planches d’images toutes identiques, je les mets dans des pochettes, et au moment de la séance il n’y a plus qu’à ouvrir le classeur, choisir le type de cadeau, puis découper et coller les images.

Et comme cela vous intéresse peut-être aussi, je vous ai préparé un petit tutoriel vidéo pour vous montrer comment je procède avec le logiciel Inkscape.

Cadeau bonus pour ceux qui lisent le billet jusqu’au bout, vous trouverez ici en téléchargement un fichier avec une douzaine de pages de cadeaux différents. Ce document est disponible sous licence Creative Commons (BY-NC-SA) et utilise les pictogrammes de la banque de d’images ARASAAC.

Si vous avez aimé ce billet n’hésitez pas à le dire autour de vous : partagez le lien sur Facebook, sur Twitter, ou même par email ! Vous pouvez également vous inscrire à la Newsletter pour recevoir par email tous les nouveaux billets publiés sur ce blog.

[Tuto vidéo] Extraire un morceau d’un fichier audio avec Audacity

Comme je vous l’annonçais il y a quelques mois, l’un des membres de ma famille a subi cet été une laryngectomie totale. L’opération s’est bien passée, et il est maintenant de retour chez lui. Durant les fêtes je vais donc en profiter pour lui rendre visite et je ne viendrai pas les mains vides puisque j’apporterai avec moi les fichiers audios que nous avions enregistrés la dernière fois.

Mais pour cela il faut d’abord faire un tout petit peu de traitement sur ces fichiers sonores et je vous propose un tutoriel complet au cas où vous auriez besoin vous aussi d’enregistrer votre voix.

Au moment de l’enregistrement

Il est indispensable de créer les listes de mot avant de commencer les enregistrements. Pour simplifier les choses nous avons créé plusieurs listes d’une dizaine de mots environ que nous avons enregistrées séparément. Cela permet pour chaque liste de refaire l’enregistrement si certains mots sont inaudibles, et de ne pas être trop essoufflé pour les derniers mots (car la capacité respiratoire est limitée en raison de la tumeur). Par ailleurs au moment du post-traitement il est plus facile de travailler avec quelques longs fichiers plutôt que plein de petits.

Attention à bien laisser quelques secondes de latence au début de l’enregistrement de la liste, entre chaque mot et à la fin de la liste.

Par ailleurs j’ai remarqué que l’intonation avait tendance à baisser sur le dernier mot de la liste (comme en fin de phrase normalement), donc ne pas hésiter à rajouter un mot inutile en fin de liste pour limiter les effets de ce phénomène.

Au moment du post-traitement

J’ai utilisé le logiciel libre Audacity pour effectuer le découpage de mes fichiers. Vous pouvez le télécharger ici, l’installation ne devrait pas poser de problèmes.

Pour la suite, je vous propose une petite vidéo, c’est encore ce qui est le plus simple pour expliquer rapidement les manipulations à faire (pas plus d’une minute par mot une fois qu’on a un peu d’entrainement).

Cela n’apparait pas dans la vidéo mais lors du premier export au format .mp3, Audacity vous demandera d’installer le fichier « LAME MP3 encoder », suivez tout simplement les indications et tout se déroulera sans problème.

Et voilà, j’espère que ce tutoriel vous sera utile. Vous pouvez bien entendu utiliser cette technique pour d’autres usages en orthophonie, comme par exemple pour enregistrer votre voix et ensuite intégrer les fichiers sonores dans des exercices faits avec PowerPoint ou l’outil de présentation de LibreOffice.

Pour l’instant, aucune décision n’a encore été prise concernant l’outil qui permettra de lire ces fichiers audios. Je ferai des tests avec l’application Tapikeo sur mon propre iPad lors des vacances et si cela est concluant nous investirons dans une tablette pour lui. Je vous tiendrai au courant avec un nouveau billet au cours du mois de janvier.

[Tuto vidéo] Créer un exercice avec l’outil de dessin de Libre Office

Dans nos cabinets d’orthophonie, les nouvelles technologies sont arrivées il y a bien longtemps. Et certainement qu’à une époque, les « mini-ordinateurs mécaniques » comme ceux utilisés dans la méthode Lexidata® faisaient partie de ces nouvelles technologies !

Depuis nous avons certes investi dans des ordinateurs puis des tablettes tactiles, mais je suis sûre que chez certains comme chez moi, le « boitier magique » fonctionne encore.

J’ai notamment un patient dyslexique (phonologique) qui adore ce boitier. Du coup, j’ai décidé de créer des fiches pour travailler spécifiquement sur l’une de ses difficultés, à savoir les groupes consonantiques complexes. Très exactement j’ai choisi de travailler sur la discrimination des sons /r/ et /l/ à l’intérieur des mots, et en particuliers des mots contenant des groupes consonantiques complexes.

Pour cela, j’ai utilisé les pictogrammes ARASAAC et le logiciel Libre Office. Et comme je suis sympa, je vous ai concocté un petit tutoriel vidéo pour vous présenter une technique rapide permettant de créer de nouvelles fiches sur le même modèle.

Je vous offre également plusieurs documents en téléchargement (cliquer sur le nom du fichier pour le télécharger) :

Tous ces documents sont disponibles sous licence Creative Commons (BY-NC-SA).

Si vous vous lancez dans la création de nouvelles fiches à partir de ce modèle de document n’hésitez pas à me les envoyer pour que je les partage ici !

Vous aimez ce tutoriel et/ou ces cadeaux ? Je ne vous demande qu’une chose en échange : partagez cette page avec vos amis et collègues !
Pour cela rien de plus simple, vous avez à votre disposition les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+) mais aussi le mail. Vous pouvez d’ailleurs vous inscrire à la Newsletter pour recevoir directement les nouveaux articles dans votre boîte mail, et les transférer facilement à vos amis !

Redimensionner une image

Faire des redimensionnements dans Word

Il y a quelques semaines, l’une de mes lectrices m’a demandé comment redimensionner une image dans Microsoft Word. En effet, elle est souvent amenée à créer des documents personnalisés pour ses patients autistes, et se retrouve avec des images surdimensionnées qu’elle a du mal à manipuler. Je lui ai donc indiqué la procédure à suivre dans une petite vidéo, qui pourra peut-être servir à d’autres donc je vous la remets ici.

En réalité son principal problème vient du fait que les images qu’elle insère dans ses documents ont une taille trop importante. Ce sont souvent des photos envoyées par email par les parents des patients, et dont on peut supposer qu’elles n’ont pas été redimensionnées. Forcément, un document Word contenant un ou plusieurs fichiers de 5Mo ça doit être lourd à manipuler.

La solution ? Redimensionner les images avant de les insérer dans le document.

Utiliser un logiciel pour faire un traitement en amont

Pour cela je vous propose d’utiliser « Image Resizer 4 « , qui est le logiciel que j’utilise pour redimensionner les images sur ce blog (sinon adieu l’affichage rapide de la page d’accueil).

Pour cela, commencez par télécharger le logiciel et lancer son installation. Cette dernière est relativement simple, mais si vous ne faites pas attention vous allez installer tout un tas de barres d’outils inutiles sur votre ordinateur (attention voir dans les commentaires si vous avez des soucis pour afficher certains sites internet après l’installation). Choisissez donc la « Custom Installation » et décochez toutes les cases.

Sur la page suivante, décochez également toutes les cases (contrairement à ce que vous montre la copie d’écran suivante).

A la fin de l’installation, il vous faudra redémarrer votre ordinateur.

Vous pourrez ensuite lancer le logiciel et l’utiliser tout de suite (un message vous est proposé à chaque démarrage de l’application, cliquez tout simplement sur « continuer »).

Ce que je vous propose, c’est de créer un profil nommé « Word » (par exemple) dans lequel vous enregistrerez toutes les caractéristiques des images que vous souhaitez utiliser ensuite dans le logiciel.

Pour cela, passez dans l’onglet « options » et cliquez sur la flèche orange en bas à gauche de la fenêtre (pour basculer en mode expert si vous n’y êtes pas déjà). Cliquez ensuite sur la petite feuille blanche pour créer un nouveau profil.

Renseignez le nom du profil.

Pour les dimensions, je vous suggère une largeur fixe de 12 cm (qui donnera une image facilement manipulable dans Word, tout en conservant une assez bonne qualité). Décochez la case à côté de la hauteur, pour que cette dernière soit calculée automatiquement.

Vous pouvez également choisir l’endroit dans lequel seront sauvegardées vos images redimensionnées. En mettant par exemple .\redim dans le champ « Destination » vos images seront enregistrées dans un sous-répertoire du dossier d’origine. Ce sous-répertoire sera nommé « redim ». Vous pouvez bien entendu choisir un autre nom mais pensez bien à laisser le .\ pour créer un sous-répertoire du dossier d’origine.

Pensez enfin à sauvegarder votre nouveau profil en cliquant sur la petite icône en forme de disquette.

Maintenant pour redimensionner des images il vous suffit de les sélectionner dans votre Explorateur Windows, et de faire un clic droit > Light Image Resizer. Le logiciel va se lancer automatiquement. Cliquez sur « Continuer », vérifiez que votre profil « Word » est bien sélectionné, cliquez sur OK, et voilà !

En moins de 30 secondes vous venez de créer des copies beaucoup plus légères de vos images d’origine.

Et vous ? Comment utiliseriez-vous une telle application dans votre quotidien d’orthophoniste ? Êtes-vous amenés à créer souvent du matériel personnalisé à partir de photos ?