Des gommettes ? Non, des stickers virtuels !

Je ne sais pas si vous avez déjà acheté des gommettes pour le cabinet… moi oui, et elles sont extrêmement chères. Je le reconnais, j’ai payé environ 5€ pour un lot de gommettes toutes simples (des formes basiques : carré, rond, étoile, dans des coloris basiques également), et pour tout vous dire elles sont de vraiment de mauvaise qualité puisque je suis obligée de rajouter une pointe de colle pour qu’elles tiennent vraiment sur ma feuille de papier.

Heureusement, je viens de découvrir les applications de « stickers » virtuels. Il s’agit tout simplement d’un type d’applications qui propose des scènes pré-établies et différentes gommettes à insérer dans ces scènes.

Il existe de nombreuses applications fonctionnant sur ce principe. Ce que je vous suggère c’est de choisir en fonction des thèmes qui vous intéressent, ou en fonction des promotions du moment. Voici celles que j’utilise personnellement :

Les applications de l’éditeur Jajdo :

Buildo Secours (1,59€) (4 scènes : pompiers, hôpital, secours en mer et cambriolage/police)

Buildo Histoire (1,59€) (3 scènes : préhistoire/dinosaures, Moyen-Age, Vikings)

Buildo Musée (1,99€) (3 scènes : grenier, hall du musée, sous-sol du musée)

  • Les + : simple d’utilisation, dessins et thèmes amusants, garde en mémoire les réalisations d’une fois sur l’autre, scènes assez grandes et « circulaires » (imaginez votre fond de scène collé sur un tourniquet, en tournant toujours dans le même sens vous finissez par revenir à votre point de départ), possibilité de tourner, redimensionner ou déplacer les stickers
  • Les – : euh… l’incohérence historique (ex : mettre les dinosaures et les hommes préhistoriques dans la même scène), mais bon il y a aussi des fantômes, des sorcières et des monstres…

Animal Stickers par Mind Juice Media (0,99€)

Une jolie application faite de 8 scènes et proposant des stickers d’animaux et quelques autres « éléments naturels » (plantes, nuages, rochers).

  • Les + : appli très complète avec la possibilité de réaliser n’importe quelle action sur les stickers (rotation, modification de taille, déplacement à l’avant- ou à l’arrière-plan), possibilité d’annuler ou de refaire la dernière action.
  • Les – : plus complexe à utiliser avec des petits en raison de la taille des menus, nécessités d’aller chercher les stickers dans des sous-menus, interface en anglais.

Make a scene

Il existe plusieurs applications du même éditeur, je ne possède que celle intitulée « Make a scene – Farmyard » (gratuite).

  • Les + : les animaux et la scène de fond sont légèrement animés, on entend les bruits des animaux ainsi que leurs noms quand on les ajoute à la scène, les stickers changent de taille selon si on les place à l’avant ou au fond de la scène, l’application est gratuite.
  • Les – : peu de fonctionnalités, impossible de faire tourner les stickers ou de les redimensionner, appli disponible seulement en anglais contrairement à ce qui est annoncé sur l’AppStore, pas de menu pour désactiver le son (et donc les voix en anglais), il faut donc régler le son de l’iPad au minimum.

Comment je les utilise en rééducation ?

Avec des petits en rééducation de langage pour tout ce qui est du travail des termes de topologie : on peut par exemple créer une scène à l’avance avec des animaux cachés à l’arrière plan d’autres stickers et demander à l’enfant de les retrouver en suivant nos instructions. Ou encore lui demander de fabriquer une scène en suivant nos instructions, de nous dicter une scène…
Je rappelle au passage qu’avant le travail sur papier ou sur écran, les termes de topologie nécessitent un travail en 3D (avec des vrais objets cachés dans votre bureau par exemple).

Avec des plus grands en rééducation du langage : je leur demande de créer une scène sans me la montrer, puis je la transfère sur l’ordinateur. Ils ont ensuite cette même scène devant les yeux (à l’écran de l’ordi) quand moi je récupère l’iPad. A eux de me guider, sans voir ce que je fais, pour que je puisse reproduire la même scène. Selon l’âge et mes objectifs je leur demande de me donner les instructions à l’oral ou à l’écrit (c’est toujours le principe d’une des activités PACE, que j’avais envisagé en préparant le billet sur l’app BabyChef et que j’ai mis en place ici)

Et vous ? Connaissez-vous d’autres applications de « stickers virtuels » ? Auriez-vous des idées différentes pour leur utilisation en rééducation orthophonique ?

Baby Chef, une appli iPad à tout faire

Aujourd’hui une application iPad qui, comme son nom ne l’indique pas, m’a permis de travailler avec des patients d’âges très différents. Je veux parler de l’appli Baby-Chef, par MyFirstApp.com (gratuite, achat in App de 0,79€)

Dans cette application très simple d’utilisation, vous pouvez créer des plats à partir de différents ingrédients qu’il suffit de faire glisser au centre de l’écran. Les graphismes ne sont pas trop enfantins, mis à part au lancement de l’application.

Comment je l’utilise avec mes patients :

– avec des petits en retard de langage, pour décrire, raconter, manipuler. J’ai ainsi travaillé sur la séquentialité en compréhension avec l’un de mes patients : « mets d’abord des tomates sur ta pizza, et après le fromage râpé ». Mais on peut aussi la travailler en production, en demandant à l’enfant de nous raconter dans quel ordre il a composé son plat.

avec une patiente présentant une dysorthographie grammaticale, pour travailler sur l’accord du groupe nominal. Elle a d’abord composé sa pizza, puis je lui ai demandé de la décrire par écrit avec obligation d’utiliser au moins un adjectif par ingrédient.

Voici sa production (une fois corrigée) : « j’ai mis deux tomates tranchées pour faire les yeux, du fromage râpé pour faire le nez, des tranches de saucisson sec pour faire les joues, et des champignons citronnés pour faire la bouche ».

avec une patiente présentant une maladie dégénérative, pour travailler le plaisir de raconter, et pour utiliser des manipulations simples sur l’écran de l’iPad (je souhaite lui proposer d’autres applications plus tard mais pour l’instant elle apprend à utiliser un écran tactile).

avec un patient aphasique, présentant de gros troubles moteurs : nous travaillons l’évocation et la répétition. Il avait très envie de réaliser lui même sa pizza et il avait l’air vraiment heureux d’avoir réussi à la faire comme il le voulait. Je lui ai juste demandé de dénommer les ingrédients quand il les plaçait sur sa pizza.

Une nouvelle idée ?

Tout en écrivant cet article je me rends compte que l’on pourrait très bien utiliser cette application pour faire de la PACE, en version dessin : il suffit de sauvegarder une image à l’avance (en utilisant le raccourci en bas à droite de la page), et de la transférer sur l’ordinateur.

Ensuite l’un des joueurs aura cette image devant les yeux (soit à l’écran de l’ordinateur, soit en version imprimée), et devra la décrire au second joueur qui devra refaire le même plat dans l’application.

Si l’on affiche les images sur l’écran de l’ordinateur il est même possible de faire de nombreuses copies différentes (par exemple une vingtaine ou une trentaine de pizzas) pour que nous soyons vraiment dans une situation inconnue si le patient nous dicte une image.

Et vous, comment utiliseriez-vous cette application ?