Les claviers externes sur iOs 8

iOS 8 qui est sorti il y a quelques mois maintenant a apporté une nouvelle fonctionnalité qui peut être intéressante dans le cadre de notre travail d’orthophoniste : la possibilité d’utiliser des claviers externes, qui sont des claviers différents de celui intégré par défaut dans le système d’exploitation.

J’avais déjà fait un billet sur le fonctionnement du clavier de l’iPad il y a presque 2 ans. Les principes de base n’ont pas trop changé depuis (et la procédure pour installer un nouveau clavier est toujours la même).
Pour les claviers externes vous allez donc télécharger une application, et activer ensuite le clavier associé à l’application dans les réglages de votre machine. Le paramétrage du clavier se fait par contre dans l’application associée au clavier.

claviers_extA noter que ces claviers externes vont vous demander d’accéder à tout ce que vous tapez pour pouvoir « apprendre » de vos comportements de frappe. Cela implique que potentiellement ils peuvent accéder au détail de tout ce que vous racontez dans vos mails ou autres (mais rassurez-vous -ou pas- Apple le fait déjà sans vous avoir demandé votre avis, Gmail et les autres analysent également le contenu de vos mails depuis des années…) Bref ce n’est pas nouveau mais il est bon de se lancer en toute connaissance de cause.

Je vous propose dans ce billet de parcourir les quelques claviers externes que j’ai testés et leurs avantages et inconvénients pour notre pratique, soit en séance, soit comme outil de compensation pour nos patients.

Fleksy

iActu_télécharger_App_Store_icône

Les options

  • changer la couleur du clavier : par défaut les lignes sont alternées entre une couleur claire et une couleur plus foncée. Il y a plusieurs packs de couleurs inclus, les autres sont accessibles via des achats intégrés.
  • ajout d’extensions : idem, certaines extensions sont inclues d’origine, d’autres sont accessibles via des achats intégrés. Parmi celles que je trouve intéressantes il y a :
    • affichage au dessus du clavier d’une ligne avec des nombres
    • affichage au dessus du clavier d’une ligne avec des raccourcis (jusqu’à xx raccourcis paramétrables)
  • possibilité de basculer le clavier complètement dans la moitié droite ou gauche de l’écran (pratique en cas d’héminégligence ou de troubles du champ visuel, ou pour taper d’une seule main).
  • prédiction orthographique (possibilité de changer la langue de prédiction), par contre la prédiction n’apparait que lorsque l’on a déjà appuyé sur la barre d’espace en ayant tapé un mot, pas avant.
  • changement d’organisation du clavier parmi des positions préconfigurées ; qwerty, azerty, colemak, dvorak, qwertz, qzerty. A noter que l’on peut changer la position du clavier indépendamment de la langue de la prédiction et de la correction.
  • retour vocal : faire prononcer par la synthèse vocale le mot qui vient d’être tapé
  • raccourcis claviers : plusieurs raccourcis sont mis en place automatiquement avec des glissements vers le haut, le bas, la droite ou la gauche : validation du mot prédit, ajout d’un espace, ajout/retrait d’un mot du dictionnaire personnel, effacement d’un mot ou de la suite de mots, accès rapide aux émoticônes…
  • choix parmi 3 tailles de clavier : normale, petite ou grande
  • apprentissage de vos habitudes de frappe (si vous le souhaitez et créez un compte fleksy)

flesky1

Mon avis

Un clavier intéressant pour les patients avec des troubles visuels, ou ceux qui ont besoin du retour vocal. Peu intéressant par contre pour la prédiction dans son mode de fonctionnement actuel.

PhraseBoard

phraseboardiActu_télécharger_App_Store_icône

Les options

  • Créer des phrases prédéfinies réparties en différentes catégories… Par défaut il est livré avec des catégories et des phrases en anglais mais le tout peut être changé facilement.

phraseboard1

Mon avis

Un clavier intéressant pour ceux qui ont souvent les mêmes textes à taper. Ou bien comme outil de CAA (Communication Alternative et Augmentée) pour des personnes qui ont accès à l’écrit.

Swype

swypeiActu_télécharger_App_Store_icône

Les options

Et bien il n’y en a pas beaucoup. Swype est un clavier qui fonctionne avec un glisser des doigts sur le clavier au lieu de taper sur les touches. Il est associé à une prédiction de mots qui est relativement efficace. Il est possible de choisir entre plusieurs langues (français et anglais par défaut chez moi).
Parmi les options il y a aussi la possibilité d’effectuer un changement de thème graphique (5 thèmes différents sont disponibles), d’activer ou pas la correction automatique, l’espace automatique après chaque mot prédit, les bips touches, et l’ajout de nouveaux mots dans votre dictionnaire personnel.

swype1

Mon avis

Swype est un clavier qui me paraît intéressant pour les patients qui ont des problèmes moteurs et qui arrivent mieux à glisser qu’à cliquer. Par contre il ne me semble pas pratique pour les patients qui souffrent de dysorthographie car ils ne vont pas vraiment être confrontés à un modèle adéquat (même s’ils iront effectivement plus vite qu’avec un clavier classique). Autre remarque : je trouve que ce clavier prend tout son sens lorsque l’on connaît déjà l’emplacement des touches et peut être plus sur un smartphone qu’une tablette où les mouvements sont très longs à effectuer (cela dit ce billet vaut pour iOS 8 donc il est également valable pour les iPhones et les iPods Touch).

Swiftkey

swiftkeyiActu_télécharger_App_Store_icône

Les options

Ce clavier ressemble beaucoup au précédent. On retrouve grosso modo les mêmes options, à savoir la possibilité de glisser au lieu de taper les mots, le choix entre plusieurs thèmes, l’espacement automatique après les mots, le choix entre plusieurs langues, le son des touches, la correction automatique…

swiftkey1

Mon avis

A l’origine ce clavier s’est rendu célèbre pour sa prédiction, quand son concurrent a mis en place l’option de glissement. Donc je suppose qu’à l’usage chacun d’entre eux est meilleur dans son domaine d’origine. Ici il me paraît plus adéquat pour les patients dysorthographiques dans le sens où il est possible de désactiver l’option de glissement. Enfin si vous l’activez dans les options le clavier peut apprendre vos habitudes de frappe et même les synchroniser entre plusieurs appareils.

MyScript Stack

myscript stackiActu_télécharger_App_Store_icône

Les options

Ce clavier perd d’utiliser l’écriture manuscrite combinée avec une prédiction orthographique. A la place d’un clavier classique vous disposez d’une zone dans laquelle vous pouvez tracer des caractères en écriture scripte. Vous n’avez pas besoin de décaler votre main mais vous pouvez tracer les lettres les unes par dessus les autres. Parmi les options  il est possible de choisir le thème et la couleur du tracé des lettres, l’épaisseur du trait, ainsi que la langue d’utilisation.

my_script1

Mon avis

Très utile pour les langues qui n’utilisent pas l’alphabet latin, je trouve en ce qui me concerne que l’on est énormément ralenti par rapport à une frappe au clavier. Maintenant pour un patient qui aurait une mobilité réduite (pour les mouvements de progression) mais qui connaîtrait le tracé des lettres (et aurait assez de mobilité pour les mouvements d’inscription) cela lui permet de les écrire toutes les unes par dessus et les autres et d’obtenir un texte lisible.

Enfin je sais que certains orthophonistes sont à la recherche de ce genre d’outil permettant la reconnaissance de l’écriture manuscrite.

A noter qu’il existe également une application appelée MyScript Smart Note qui permet de prendre des notes manuscrites (en utilisant des mouvements de progression classique par contre) et d’exporter ensuite le texte éditable.

Pour utiliser ce clavier et cette application il est possible d’utiliser les doigts pour tracer ou alors un stylet. Attention les stylets d’une manière générale ne permettent pas un tracé très fin, mis à part certains comme le Jot Pro.

Keeble

Dernier clavier de la liste et finalement le seul qui a vraiment été pensé pour le handicap (et aussi le plus cher) : Keeble, de la société AssistiveWare (qui édite déjà Proloquo2Go ou Pictello).

Ce clavier n’existait pas en français au moment où j’ai commencé à rédiger ce billet mais comme j’ai mis plusieurs semaines à le terminer je peux finalement en parler !

keebleiActu_télécharger_App_Store_icône

Les options

  • Apparence
    • choix du thème : gris, coloré ou personnalisé (on peut alors choisir la couleur du fond, du fond des touches d’une manière générale, du fond de certaines touches en particulier…)
    • disposition : ABC simplifié, AZERTY simplifié, AZERTY, Numérisation – ABC, Numérisation – Fréquence d’utilisation
    • couleur des voyelles
    • casse d’étiquette de touche
  • Prédiction
    • activée ou pas
    • ordre de suggestion : alphabétique ou probabilité
    • niveau de prédiction : achèvement du mot, prédiction du mot suivant ou prédiction multimot
    • apprentissage : désactivé, mots correctement orthographiés, tous les mots
  • Accès
    • répétition de retour arrière : activée ou non
    • retard de répétition : de 0,1s à 5s
    • débit de répétition : de 0,1s à 5s
    • mode de balayage : par rangée ou par groupe de rangées
    • accès alternatif (contacteur) : activé ou non. S’il est activé plusieurs options sont encore possibles
  • Retour auditif
    • clics du clavier
    • énoncer les touches
    • énoncer par mots
    • énoncer par phrases
    • voix (accent)
    • débit vocal

keeble1

Mon avis

Keeble est le seul de la liste qui a été pensé dès le départ pour le handicap et cela se sent. Toutes les options du mode « balayage » peuvent vraiment être intéressantes à mon sens pour ceux qui utilisent ce mode d’entrée (que je n’ai pas pu tester personnellement).

C’est également le seul de cette petite liste qui propose un retour vocal sur les mots et les phrases. Grâce à cela nos patients dys peuvent avoir ce retour auditif dans toutes les applications qui utilisent le clavier système, et plus seulement dans des applications spécifiques.

Android

Chez Android les claviers externes existent depuis bien plus longtemps. Certains de ceux qui ont été détaillé dans ce billet existent aussi pour ce système d’exploitation : Flesky, Swype, Swiftkey, de même que l’application MyScript Smart Note. A noter aussi le clavier Google qui permet d’avoir accès à la dictée vocale à partir du clavier comme sur iOs.

Et vous ? Avez-vous testé d’autres claviers externes ? Avez-vous essayé ceux-là avec vos patients ? N’hésitez pas à raconter votre expérience dans les commentaires de ce billet !

Optimiser les réglages de son iPad pour une utilisation en rééducation

Lors de mes journées de formation, il y a souvent un petit temps pendant lequel nous abordons les réglages de la tablette mais je ne peux pas non plus détailler les spécificités de chaque système d’exploitation.

Aujourd’hui je vais donc me focaliser sur les réglages optimum de l’iPad (avec iOs 7) pour une utilisation en rééducation ou en éducation spécialisée. Cependant les utilisateurs d’Android peuvent lire aussi, il y a des choses qui se recoupent bien entendu.

Rendez-vous dans les réglages de votre appareil et c’est parti !

Désactiver les connexions sans fil

Wifi

Certaines applications ont besoin d’être reliées à internet, pour cela il vous faudra donc laisser le wifi activé. Mais je vois plusieurs raisons de couper le wifi temporairement :

  • pour économiser de la batterie
  • pour éviter les achats in-app intempestifs
  • pour éviter l’affichage des publicités dans certaines applications

Bluetooth

A priori, sauf si vous avez des enceintes ou un clavier sans fil connectés à votre iPad, vous n’avez pas besoin d’activer le Bluetooth. Le désactiver par contre vous fera gagner en autonomie…

Désactiver les notifications

Quoi de plus désagréable que ces applications qui vous affichent des pop-ups sans arrêt, que ce soit quand vous utilisez une autre application ou sur votre écran d’accueil ?

Pour les désactiver, rendez-vous dans le Centre de notifications. En ce qui me concerne, j’ai désactivé toutes les options d’affichage du calendrier dans le Centre de notification comme vous pouvez le voir dans l’illustration suivante :

reglages optimises 1Pour les notifications des applications il faut ensuite aller sur chaque icône d’application dans la liste et choisir quel type de notification vous voulez voir apparaitre, et où. Chez moi c’est rien à tous les étages, je déteste les notifications qui perturbent mon travail.

reglages optimises 2Cela prend un peu de temps de tout configurer mais ensuite c’est le calme absolu ! Notez cependant qu’à l’installation d’une nouvelle appli il se peut que de nouvelles notifications apparaissent, il faudra alors revenir dans ce menu pour les désactiver.

Désactiver les raccourcis gestuels

Pour une meilleure ergonomie, Apple a programmé des gestes qui permettent d’accéder au centre de contrôle (glisser avec un doigt du bas de l’écran vers le haut), au centre de notifications (glisser avec un doigt du haut de l’écran vers le bas) et de basculer d’une application à l’autre (utiliser 4 ou 5 doigts pour pincer l’écran et accéder à l’écran d’accueil, balayer vers le haut pour le multitâche ou faire défiler les apps en balayant l’écran vers la droite ou la gauche).

Dans les faits en rééducation ou avec les petits ces gestes sont souvent involontaires et entrainent des actions parasites. Voici donc comment désactiver ces raccourcis:

  • Pour le centre de notifications… je n’ai pas trouvé comment faire… mais c’est celui qui est déclenché le moins souvent par erreur.
  • Pour le Centre de contrôle allez dans Réglages > Centre de contrôle et décochez les 2 options. Vous pourrez toujours y accéder depuis l’écran d’accueil mais c’est tout.

reglages optimises 4

  • Pour les autres raccourcis allez dans Réglages > Général > Gestes pour le multitâche et décochez l’option.

reglages optimises 3

Supprimer les clics du clavier

Oui oui, le petit bruit qui est fait à chaque fois que vous appuyez sur une touche. Pour le désactiver s’il vous dérange allez dans Réglages > Sons > Clics du clavier et décochez l’option.

Vérifier les réglages de confidentialité

C’est dans cette rubrique que vous retrouverez quelles applications sont autorisées à accéder à votre position GPS, vos contacts, votre calendrier, vos rappels, vos photos, votre partage Bluetooth et votre micro. A vous de choisir qui peut faire quoi (ou de le modifier si vous aviez refusé l’accès au micro a une appli par exemple et que vous en avez besoin finalement).

reglages optimises 5Sachez aussi que plus il y a d’applications qui accèdent à votre position GPS régulièrement, plus la batterie se décharge rapidement…

Modifier certaines configurations pour vos applications

Saviez-vous qu’en glissant tout en bas du menu de gauche dans vos réglages vous accédiez à des options pour certaines de vos applis ? Comme vous pouvez le voir sur cette copie d’écran il est parfois possible de modifier des critères de configuration assez précis (c’est le cas souvent des applis de CAA également).

reglages optimises 6

Activer Siri

Pour ceux qui possèdent un iPad de 3ème génération ou plus récent, vous allez pouvoir activer Siri. Ce ne sont pas tant les fonctionnalités de Siri (qui est un assistant vocal) en lui même qui nous intéressent vraiment, mais une fois cette option activée vous aurez accès à la dictée vocale d’Apple à tous les endroits où apparait votre clavier.

Pour l’activer allez dans Réglages > Général > Siri. Choisissez bien votre langue.

Voici à quoi ressemble le petit micro qui apparait au niveau de votre clavier. Cliquez, parlez, et le texte apparait (attention, il faut être connecté à internet pour avoir cette fonctionnalité) !

reglages optimises 7

Choisir ce qui apparait dans la recherche Spotlight

Toujours dans Réglages > Général vous trouverez une ligne Recherche Spotlight. A mon avis pour une utilisation en rééducation ou en éducation spécialisée il suffit que la zone « applications » soit cochée.

Ensuite pour utiliser cette option il suffit d’aller sur l’écran d’accueil et de glisser un doigt vers le bas. Le champ de recherche s’ouvre alors (utile si vous ne savez plus dans quel dossier est rangée l’appli qui vous intéresse). Petit bonus : en tapant un . dans le champ de recherche vous verrez s’afficher tout le contenu de votre appareil (enfin seulement les applis si vous venez de suivre mon conseil).

Farfouiller dans les options d’accessibilité

Les options d’accessibilité (Réglages > Général > Accessibilité) mériteraient un billet à elles toutes seules. Cependant pour résumer voici ce que je vous conseille pour un usage en cabinet libéral, avec des enfants et des adultes sans handicap visuel ou auditif  :

Vision

Tout peut être désactivé sauf l’option énoncer la sélection. Je vous suggère de l’activer avec choix d’une voix en français, un débit adapté à votre utilisation et l’option « surligner les mots » activée également.

reglages optimises 8Cela vous permettra à tous les endroits où vous pouvez sélectionner du texte, de vous le faire lire par la tablette.

reglages optimises 9(Au passage je vous conseille vivement la lecture du livre numérique « Remédiation et iPad » de Pascal Paul qui est gratuit et que vous pouvez apercevoir dans cette copie d’écran)

Audition

Tout peut être désactivé

Apprentissage

Voir mon billet sur l’accès guidé dans iOs 6 (toujours valable pour iOs7) :  http://www.ortho-n-co.fr/2012/10/activer-et-utiliser-lacces-guide-dans-ios-6/

Pour moi, cette option justifie presque à elle seule de choisir un iPad plutôt qu’une tablette Android.

Autres

Tout peut être désactivé

Activer le verrouillage par code

On ne le répètera jamais assez : protégez l’accès à vos appareils électroniques !!!!!!!!!

Vous avez des informations sensibles qui y sont stockés (rien que vos emails par exemple), donc ne faites pas l’impasse sur le code de verrouillage.

Pour le choisir rendez-vous dans Réglages > Général > Verrouillage par code.

reglages optimises 10Choisissez d’exiger le code immédiatement, un code simple suffit (code à 4 chiffres). Il n’est nul besoin à mon avis de pouvoir accéder à Siri en mode déverrouillé et je vous conseille de désactiver l’option d’effaçage des données au bout de 10 codes erronés (au cas où l’un de vos patients s’amuse à tester des codes quand vous avez le dos tourné…)

Changer la signature automatique dans les mails

Un petit dernier pour la route : aviez-vous remarqué que par défaut tous les mails envoyés depuis votre iPad (ou votre iPhone) avaient la mention suivante : « Envoyé depuis mon iPad » ? En ce qui me concerne j’ai désactivé cette option, car je considère que mes correspondants n’ont pas à savoir que j’ai un iPad (même si tout le monde ici le sait !!).

Pour changer la signature allez dans Réglages > Mails, Contacts, Calendriers > Signature et effacez le contenu de la case pour tous les comptes (ou mettez autre chose si ça vous dit).

reglages optimises 11Voilà, vous avez maintenant un bon nombre d’astuces à votre disposition !

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à cliquer sur le bouton J’aime, à twitter l’info, à vous abonner à la Newsletter, et/ou à me laisser un petit commentaire ici, ça fait toujours plaisir !

Maîtriser le clavier de son iPad

Voici plusieurs astuces pour vous aider à maîtriser au mieux le clavier de votre iPad, c’est à dire à mettre les accents sur les lettres accentuées, les majuscules là où il en faut, toute la ponctuation… Et en fin de billet je vous montrerai comment ajouter un clavier étranger, et comment basculer d’un clavier à un autre.

clavier

Bien entendu, tout ceci est valable à la fois pour l’iPad, l’iPad mini, l’iPhone, et l’iPod Touch puisque tous fonctionnent avec le système d’exploitation iOs.

Accentuer des lettres

Il n’est pas rare que je voie des messages d’excuses sur les forums, de personnes qui expliquent qu’elles écrivent sans accent car elles sont sur leur tablette (ou smartphone). Sachez cependant qu’il n’y a aucune raison d’écrire sans accents sur une tablette, même s’il est vrai qu’ils sont un peu cachés.

Pour trouver tous les accents disponibles pour le « e » par exemple, il vous suffit de maintenir votre doigt appuyé quelques instants sur cette lettre. Toutes les options d’accentuation vont apparaitre, et il vous faudra glisser votre doigt vers la lettre accentuée désirée (attention, si vous levez le doigt c’est la version non accentuée qui sera choisie par défaut).

Mettre des lettres en majuscule

Dans iOs, la configuration par défaut fait que la première lettre après un point sera automatiquement en majuscule. La flèche vers le haut (aussi appelée touche « shift ») est entourée de bleu sur fond gris. Si vous voulez la désactiver, appuyer tout simplement sur la touche, la flèche devient grise sur fond gris.

clavier_1

Pour ajouter une majuscule à n’importe quel endroit, appuyer sur la touche shift, la flèche devient bleue sur fond gris, et la lettre suivante sera écrite en majuscule. Par contre dès que vous aurez tapé cette lettre en majuscule, la touche shift se réinitialisera et les lettres suivantes seront écrites en minuscules.

Pour écrire plusieurs lettres de suite en majuscules, il vous suffit de faire un double tapotement sur la touche shift. La flèche devient blanche sur fond bleu, et toutes les lettres que vous insèrerez désormais seront en majuscules. Un simple clic sur la touche shift la désactivera facilement.

Configurer les claviers dans le menu de réglage

Pour configurer les paramètres de votre clavier rendez-vous dans les réglages de l’iPad, onglet « Général » puis menu « Clavier ».

clavier_3

Voici les différents réglages possibles :

  • Majuscules auto : j’en parle plus haut, quand cette option est activée la première lettre suivant un point sera automatiquement en majuscule.
  • Correction auto : si cette option est activée, l’iPad transforme automatiquement les mots que vous avez écrits quand ils ne lui semblent pas adaptés. Très pratique sur l’iPhone à mon goût car les touches du clavier sont très petites et les fautes de frappe nombreuses, mais sur l’iPad je suis plus mitigée. Pour refuser un mot proposé il faut cliquer sur la petite croix grise, sinon votre mot est automatiquement modifié.
  • Orthographe : quand cette option est activée les mots mal orthographiés sont soulignés en rouge.
  • Maj. verrouillées : cette option doit être activée pour accéder au verrouillage des majuscules par double clic tel qu’expliqué plus haut.
  • Raccourci « . » : si vous activez cette option alors un double clic sur la barre d’espace insèrera un point suivi d’un espace.
  • Clavier dissocié : cette option permet de dissocier le clavier en 2 parties afin de simplifier la frappe à 2 pouces lorsque l’on tient la tablette. Pour l’utiliser, une fois l’option activée, faites simplement glisser vos deux pouces vers l’extérieur de la tablette, sur le clavier. Pour revenir au clavier classique faites la démarche inverse (glissement des 2 pouces sur le clavier vers l’intérieur de la tablette).

clavier_6

  • Raccourcis : il existe la possibilité de créer des raccourcis, c’est à dire un texte qui sera automatiquement remplacé par un autre après sa frappe. Pour cela, cliquer sur « ajouter un raccourci ». Dans le champ « expression », taper l’expression complète (ici mon adresse email), et dans le champ « raccourci » taper le raccourci que vous souhaitez utiliser (ici l@o)

clavier_4

Ajouter de nouveaux claviers

Enfin la dernière option du menu réglage est une option nommée « claviers ». Elle vous permet d’ajouter d’autres claviers que le clavier AZERTY français. Cela peut en effet être utile si vous vivez dans un pays bilingue, mais aussi si vous souhaitez à un moment ou un autre taper du texte dans une autre langue. Car ce qu’il faut savoir c’est que lorsque vous basculez vers un clavier étranger, la correction orthographique s’adapte à la langue de ce clavier.

A noter que parmi les claviers disponibles il existe un clavier nommé « icônes Emoji » qui ne sont rien d’autres que des émoticônes comme celle ci : 🙂 mais aussi tout un tas d’autres symboles rigolos (à explorer en rééducation avec vos patients éventuellement).

clavier_5

Lorsque vous êtes dans un champ de saisie, si vous souhaitez basculer d’un clavier à l’autre il vous suffit de cliquer sur l’icône représentant un globe, le nom du nouveau clavier sélectionné apparaitra alors temporairement au niveau de la barre d’espace. Un nouveau clic sur le globe vous ramènera au clavier précédemment utilisé.

clavier_2

Pour conclure

Voilà, je pense avoir fait le tour de ce qu’il y avait à dire sur le clavier de l’iPad, je suis d’ailleurs surprise que ce billet soit si long !

Si vous avez d’autres astuces n’hésitez pas à les écrire en commentaire. Et si vous avez aimé cet article je vous encourage vivement à cliquer sur les liens de partage Facebook, Twitter ou autre que vous trouverez à proximité !

[Edit du 23 septembre 2014 : avec l’arrivée du système d’exploitation iOs 8 ce billet n’est plus vraiment à jour, je ferme donc les commentaires à partir de ce jour]

[Edit du 16 mars 2015 : vous serez peut-être intéressé par cet article qui parle des claviers externes sur iOs 8]

Les 3 raccourcis qui vous feront gagner du temps pour vos comptes-rendus

Il y a quelques mois, j’avais préparé pour vous un petit article expliquant comment on pouvait naviguer dans une page simplement à l’aide des touches du clavier.

Mais saviez-vous qu’il existe également des combinaisons de touches vous permettant d’effectuer des actions encore plus facilement ?

Typiquement, lorsque je rédige un compte-rendu j’ai deux fenêtres ouvertes sur mon ordinateur :

Je navigue sans cesse de l’un à l’autre, en faisant des copiers-collers des différents résultats. Les 3 raccourcis dont je vais vous parler aujourd’hui servent donc à :

  • copier
  • coller
  • se déplacer d’une fenêtre Windows à une autre

Copier du texte ou une image

Pour copier du texte ou une image, sélectionnez l’item à copier, puis maintenez la touche CTRL enfoncée pendant que vous appuyez sur la touche C (ce raccourci s’écrit aussi CTRL+C).

Coller du texte ou une image

Pour coller du texte ou une image, positionnez vous à l’endroit choisi, puis maintenez la touche CTRL enfoncée pendant que vous appuyez sur la touche V (ce raccourci s’écrit aussi CTRL+V).

Se déplacer d’une fenêtre Windows à une autre

Pour vous déplacer facilement d’une fenêtre Windows à une autre, maintenez la touche ALT enfoncée pendant que vous appuyez sur la touche TAB. Vous basculerez alors de la fenêtre en cours à celle qui est placée juste au-dessous. Refaites la même manipulation pour revenir à la première fenêtre.

Si vous souhaitez vous déplacer sur une autre fenêtre que celle qui se situe juste au-dessous, maintenez la touche ALT enfoncée et appuyez plusieurs fois sur la touche TAB. Vous pourrez ainsi naviguer parmi toutes les fenêtres ouvertes sur votre PC !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis sur Twitter ou Facebook, et inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir tous les nouveaux billets d’Ortho & Co directement dans votre boîte mail.

[Windows 7] Désactiver le bouton marche/arrêt de votre ordinateur

Dans mon dernier billet, je vous ai présenté l’Accès Guidé d’iOS, mais saviez-vous qu’il était également possible d’utiliser certaines options d’accessibilité similaires sous Windows 7 ?

Tout d’abord, vous pouvez désactiver les touches du clavier et/ou certains boutons de la souris en installant le logiciel Kid-Key-Lock (voir l’article sur le blog PONTT).

Mais parfois cela ne suffit pas. J’ai par exemple un patient autiste qui avait découvert que le seul bouton sur lequel il était encore possible d’appuyer était le bouton d’alimentation, et que ce dernier mettait l’ordinateur en veille (j’ai un ordinateur portable). Autant vous dire qu’il devenait difficile de travailler avec lui sur ce type de support… jusqu’à ce que je trouve comment faire en sorte que le bouton d’alimentation n’ait plus aucun effet.

Si vous souhaitez vous aussi configurer cette option, commencer par faire un clic droit sur la petite batterie dans la zone de notification et cliquez sur « options d’alimentation ».

Dans la zone de gauche de la page, cliquez sur « choisir l’action du bouton d’alimentation ».

Vous pourrez alors décider ce qui va se passer lorsque vous (ou votre patient) appuierez sur le bouton d’alimentation :

  • ne rien faire
  • mettre l’ordinateur en veille
  • mettre l’ordinateur en veille prolongée
  • éteindre l’ordinateur

Vous pouvez différencier l’action du bouton selon que vous êtes sur batterie ou sur le secteur.

De mon côté par exemple j’ai choisi l’option « ne rien faire » sur batterie, et « mettre en veille » sur secteur. Du coup lorsque je travaille avec mon patient autiste il me suffit de débrancher le câble d’alimentation, et cela désactive automatiquement mon bouton d’alimentation.

Parallèlement à cela j’ai aussi simplifié l’exercice pour mon patient, car j’avais remarqué qu’appuyer sur le bouton d’alimentation était pour lui une stratégie d’évitement lorsque la tâche était trop difficile.

En effet, lors de la séance suivante il n’a pas essayé d’appuyer sur le bouton d’alimentation, mais cela me servira sûrement à une autre occasion !

Et vous ? Vous êtes-vous déjà retrouvé confronté à un patient qui utilise des stratégies de sabotage pour éviter un exercice ? Comment réagissez-vous dans ces cas-là ? Cherchez-vous des astuces pour contrer le sabotage ou changez-vous d’activité ?

[Tutoriel] Création d’un jeu de loto avec Picto Selector et Paint

Je continue mon travail sur le dénombrement avec ma petite patiente autiste. Grâce entre autres aux exercices effectués avec l’application « 10 doigts », elle arrive désormais à associer des collections de doigts à des nombres arabes. Mais je voudrais maintenant qu’elle dénombre des collections d’images, et surtout qu’elle produise des groupes nominaux comprenant des adjectifs numéraux cardinaux du type « trois éléphants ».

Comme elle aime bien les jeux de loto, j’ai donc créé un jeu de dénombrement pour elle. Je vous propose aujourd’hui le tutoriel pour fabriquer un jeu identique, en vous servant des logiciels Picto Selector pour la trame du jeu, et Microsoft Paint pour la modification des images.

Pour commencer il s’agit de créer la trame du jeu de loto dans Picto Selector. J’ai donc créé une nouvelle feuille et j’ai choisi une disposition « A4 Paysage Dynamique » avec 5×4 pictogrammes par page.

Ensuite il faut créer un « Texte Picto » pour le chiffre 1. Pour cela j’ai fait 2 lignes de texte : une ligne vide, et une ligne avec le chiffre 1. J’ai ensuite choisi une police de taille 100 pour le chiffre 1, j’ai centré l’ensemble du texte, et j’ai joué sur la taille de police pour ma première ligne jusqu’à ce que le chiffre 1 soit au milieu de mon picto en terme de hauteur.

J’ai copié-collé ce chiffre 9 fois et j’ai modifié chacun des pictos pour avoir la première planche de mon loto : les nombres de 1 à 10.

Pour ajouter les images, j’ai utilisé l’option « afficher pictos » afin d’obtenir le menu de recherche de Picto Selector. J’ai ensuite glissé-déposé l’image choisie à l’aide de ce menu de recherche dans le logiciel Paint (ex ici : une fraise).

Puis j’ai modifié mon image dans Paint en la redimensionnant puis en faisant du copier-coller (pour en obtenir 7 dans le cas des fraises). J’ai alors enregistré ma nouvelle image comprenant 7 fraises dans un nouveau fichier en la nommant adéquatement. Et j’ai procédé de même pour toutes les autres images.

Après cela je suis retournée dans Picto Selector et j’ai choisi d’ajouter un « Photo picto ». Pour aller plus vite il m’a suffit de glisser-déposer le fichier image précédemment créé (« 7_fraises.jpg » ou « 2_ananas.jpg » dans mon cas) dans l’interface de création des pictos photos. A refaire pour tous les fichiers et voilà les images de mon jeu de loto.

Enfin j’ai fait divers copier-coller (un petit raccourci clavier au passage : touches CTRL + C pour copier, CTRL + V pour coller) pour organiser les planches de mon jeu de loto.

Si cela vous intéresse vous pouvez télécharger mon jeu de loto en cliquant ici. Le jeu est disponible sous licence Creative Commons (BY-NC-SA). Il est prévu pour être imprimé recto-verso :

  • page 1,  recto : planche nombres puis cartes animaux, planche nombres puis cartes fruits,
  • page 2, verso : planche côté animaux, cartes côté blanc, puis planche côté fruits et cartes côté blanc,
  • page 3,  recto : planche nombres puis cartes vêtements, planche nombres puis cartes instruments,
  • page 4, verso : planche côté vêtements, cartes côté blanc, puis planche côté instruments et cartes côté blanc.

Il est donc possible de jouer de 2 manières : soit en associant les images strictement identiques, soit en associant chaque image au nombre correspondant.

Si vous avez aimé ce tutoriel et/ou ce jeu, n’hésitez pas à le partager avec vos amis, à cliquer sur « J’aime », à Tweeter, ou encore à vous inscrire à la Newsletter pour obtenir directement les nouveaux articles dans votre boîte email dès qu’ils sont publiés !