OperaVox et Apprends avec Boing

Le temps file à une vitesse incroyable ces dernières semaines et je peine à trouver quelques heures pour rédiger des articles ici.

Heureusement, Isabelle Bechoux a partagé deux de ses applications iPad favorites avec moi ces dernières semaines et je vous propose donc de lui laisser la parole pour aujourd’hui.
(NB : la 2de appli est aussi disponible pour Android)

Opera Vox

operavoxEn Belgique le bilan vocal vient d’être modifié et nous devons maintenant joindre des données objectives : fondamental, temps phonatoire max, DSI, jitter, shimmer. Pour répondre à ces critères, j’utilise maintenant l’application OperaVox.
Cette application existe en version gratuite ou payante à 37,99€ (anciennement 12,99€) ou pour plusieurs utilisateurs à 359,99€ (anciennement 129,99 €).
Après avoir essayé la version gratuite, j’ai opté pour la version à 12,99 €. Cela me permet d’obtenir les données nécessaires pour réaliser mon bilan vocal.
Nous pouvons aussi envoyer par mail ces données, et l’enregistrement vocal.  Après plusieurs enregistrements, nous obtenons un graphique qui permet de voir l’évolution de la rééducation.
Le problème est que dans cette version, nous ne savons suivre qu’un patient à la fois, pour en enregistrer plusieurs, il faut la version la plus chère.
Mais récupérant ces données par mail, on peut créer sur son PC un dossier pour chaque patient et ainsi faire des comparaisons après quelques séances de rééducation.

[Note de Lydie : voir la liste des publications scientifiques et présentations officielles dans divers congrès sur le site d’OperaVox]

Apprends avec Boing : Sous l’océan de Tribal Nova.

boingiActu_télécharger_App_Store_icôneandroid-app-on-google-play

Voici une application très amusante composée de trois activités :

  • Un jeu de vocabulaire où l’enfant doit retrouver des objets cachés dans l’océan.  Je ne trouve pas cette partie super intéressante dans le premier niveau où on demande simplement de retrouver un objet désigné mais dans les niveaux deux et trois, on demande des catégories sémantiques ce qui est déjà plus intéressant.
  • Un jeu avec les poissons clowns où l’enfant doit être attentif à la consigne et doit se repérer dans l’espace : à côté de, devant, derrière, sous, dans, sur, …  Il y a trois niveaux de difficultés.  De plus les enfants ont tendance à répéter ce qu’ils entendent et font ainsi une phrase avec les termes utilisés.
  • Le dernier jeu est mon préféré, il s’agit de construire des phrases.  Là aussi, il y a trois niveaux de difficultés, la structure de la phrase est présentée avec des couleurs (sujet, verbe, cod) puis l’enfant choisit les dessins (par exemple la banane chante avec la frite) et ensuite il peut visualiser ce qu’il a « écrit » avec une animation.  Les phrases sont rigolotes et l’enfant se rend mieux compte de ce qu’il a construit.

 L’application peut être essayée gratuitement sinon elle coûte 2,69 € (achat in-app).

Ce qui est un peu dommage, c’est qu’on n’a pas d’accès aux réglages du temps par exemple et les enfants que nous avons en rééducation sont parfois très lents dans leur compréhension et dans leur choix, les débuts peuvent être un peu fastidieux pour eux. Mais dans l’ensemble, c’est une chouette application qui permet de travailler le vocabulaire, la syntaxe et les termes de l’espace.

Merci Isabelle pour ce partage, cela présage de belles découvertes et de beaux échanges dans le wiki une fois qu’il sera en ligne !

Si vous aussi vous utilisez ces applications n’hésitez pas à mettre un mot dans les commentaires pour nous dire comment/pourquoi/avec quels patients… Merci !

Mise en place d’un wiki sur les applications

En tant que lecteur d’Ortho & Co il y a de grandes chances que vous soyez arrivé ici par la rubrique  « En ce moment dans mon iPad » qui reprend une grande partie des applications que j’utilise en rééducation.

Cette rubrique a été créée il y a un peu plus d’un an, car je me rendais compte que je n’arriverais jamais à faire des billets complets pour vous présenter tout ce que j’utilise sur ma tablette.

Dans les faits, cette rubrique n’est pas vraiment à jour non plus, et cela me frustre énormément mais le temps que je peux y consacrer est limité… et comme je suis toute seule si je ne publie rien la liste ne change pas.

Un autre outil ?

J’ai donc réfléchi durant les vacances de Noël à une solution qui permettrait à tous de proposer des applications (parce que je ne suis pas la seule à trouver des pépites), et d’enrichir ou de corriger des fiches déjà créées.

L’objectif était de proposer un espace ouvert à tous (orthophoniste mais aussi neuropsychologue, enseignant, AVS, parent…), libre de droit, sur lequel nous présenterions des applications utilisables en remédiation ou en enseignement.

Il existe déjà une très belle applithèque sur le site Orthomalin à laquelle je participe de temps en temps. Cette applithèque est accessible à tout le monde en lecture et tous les orthophonistes peuvent proposer de nouvelles applications (via un abonnement découverte gratuit ou tout autre abonnement).

applitheque orthomalinCependant, cela ne correspond pas tout à fait aux critères que je souhaitais mettre en place dans mon projet idéal (pas modifiable par tous, pas libre de droits).
J’ai donc mis les mains dans le cambouis et ai créé une structure de wiki (oui oui, comme Wikipedia) qui, selon moi, pourrait fonctionner.

Besoin de collaborateurs

mediawikibCet outil tel que je l’ai imaginé sera avant tout collaboratif et indépendant de tout autre site. Je ne veux donc pas prendre toutes les décisions toute seule.

C’est pour cette raison que je suis à la recherche de 4 ou 5 personnes motivées pour participer à la mise en place de ce projet.

Qui peut postuler ?

  • Tout le monde, mais il faut être un minimum à l’aise avec l’informatique (voir point suivant) et surtout utiliser une tablette en enseignement ou remédiation.

En quoi consistera le travail ?

  • Discuter avec les autres personnes du groupe pour donner les dernières touches au projet avant de le lancer (nom du site, logo, charte, choix des critères de classification, date de lancement…)
  • Créer une dizaine de fiches d’applications avant le lancement officiel,
  • Après le lancement, être présent sur le site pour faire de la modération, c’est à dire vérifier que les fiches nouvellement créées ou modifiées respectent la charte, corriger les coquilles de mise en page, rajouter des liens ou des illustrations, et continuer à publier des fiches d’applications,
  • Faire la « pub » du wiki auprès de vos connaissances car plus les participants seront nombreux, plus l’outil sera intéressant !

Quelle interface de travail collaboratif ?

Tant que le nom et donc le nom de domaine ne sont pas réservés les discussions auront lieu par mail ou via un document partagé Google Drive.
Dès que le nom de domaine sera réservé j’y publierai le wiki et nous pourrons échanger via les outils de discussion de Mediawiki.
Nous pourrons aussi tester, bidouiller, modifier… le wiki avant le lancement officiel.

Combien de temps ça va prendre ?

J’estime la charge de travail à minimum 1h/semaine et par personne.

Si vous êtes intéressé je vous demande de vous engager pour environ 6 mois, c’est à mon avis le temps qu’il faudra pour lancer le projet et qu’il commence à prendre auprès d’autres personnes qui pourront alors prendre le relais (peut-être de manière plus informelle).

C’est rémunéré ?

Malheureusement non, ni pour vous, ni pour moi. Cela reste totalement bénévole.

Comment je peux postuler ?

C’est facile, envoyez-moi un mail à l’adresse suivante : lydie (at) ortho-n-co.fr en mettant « wiki » comme objet de votre message.

En ce qui me concerne je suis super enthousiasmée par ce projet mais il ne se fera pas sans vous !

[Edit du 19 février : le groupe est maintenant complet, nous vous tiendrons au courant du lancement du wiki et accueillerons tous les partages à cette occasion !]

Groupe de travail Tablettes Apple et Android à Rouen le 14 février

Comme je le signalais il y a quelques semaines, je commence à donner des formations autour des tablettes tactiles et de leur utilisation en orthophonie.

La prochaine aura lieu à Mont Saint-Aignan (à côté de Rouen) le vendredi 14 février prochain, dans les locaux de la société Motus.

Il reste encore quelques places donc n’hésitez pas à vous inscrire ou à faire circuler l’information !

Le programme

Présentation des tablettes

  • avantages et inconvénients par rapport à un ordinateur,
  • les différents types de tablettes,
  • comment choisir sa tablette pour un usage en orthophonie,
  • les accessoires…

Tablettes et rééducation

Des applications diverses pour une utilisation avec des patients de tous les âges et pour toutes les pathologies (applications Android et iPad) :

  • renforçateurs pour les patients autistes,
  • support langagier dans le cadre des retards de langage,
  • stimulation cognitive dans les maladies dégénératives,
  • livres numériques pour les rééducations du langage écrit…

Tablettes et dys

Les applications existantes comme outils de compensation pour les dys (dictée vocale, synthèse vocale, prédiction orthographique, prise de note, dictionnaires…)

Tablettes et CAA

  • applications disponibles actuellement (synthèse vocale, pictogrammes, agenda visuel, cahier de communication, création de scénarios imagés…)
  • avantages et inconvénients par rapport aux solutions déjà existantes…

Modalités pratiques

Participation aux frais : 100€

Le groupe de travail est accessible à tous, que vous ayez une tablette ou non, que ce soit un iPad ou une tablette Android. Vous pouvez venir avec votre tablette le jour de la formation mais ce n’est pas indispensable.

Merci d’envoyer votre demande d’inscription par mail à l’adresse suivante : contact@orthomotus.com

Vous pouvez également vous rendre sur la page consacrée à la formation sur le site Orthomotus.

Comment choisir une application pour une utilisation en séance ?

Lors de la formation que j’ai proposée en novembre dernier à Marseille, nous avons réfléchi avec les stagiaires aux critères importants à prendre en compte pour le choix d’applications utilisables en rééducation.

Nous avons abouti à la création de la carte mentale suivante :

carte mentale choix applicationsLes critiques d’autres utilisateurs

Le premier critère pour le choix d’une application était le référencement par des pairs de confiance. Nous avons parlé ici des sites et blogs spécialisés, mais aussi des commentaires laissés par les autres acheteurs de l’application sur les magasins d’application.

Le prix

Nous avons ensuite abordé la notion de prix qui doit être raisonnable au vu du contenu.

Attention aux applications gratuites qui ne sont pas fonctionnelles, ou qui cachent des achats in-app. Il existe parfois des versions « lite » qui permettent de tester les fonctionnalités principales de l’application avant d’investir.

On peut aussi se demander combien on serait prêt à payer pour obtenir un matériel similaire au format « papier » (ex : iSéquences).

Les objectifs de rééducation

On peut tout à fait prendre comme critère de recherche un objectif de rééducation précis (comme la compréhension des expressions imagées par exemple). Dans tous les cas avant d’utiliser une application avec un patient il faut réfléchir à l’objectif thérapeutique que l’on souhaite atteindre avec lui et au travers de cet outil.

La modularité

Lorsque l’on teste une application, il est bon de se demander si elle a plusieurs niveaux de difficulté, si elle a une durée de vie importante ou pas, si elle est modulable (c’est à dire que l’on peut y ajouter notre propre contenu ou pas). Tout cela sera à mettre en lien avec le prix bien entendu.

Le graphisme

Nous étions tous d’accord lors de la formation pour dire que le graphisme des applications est un point important sur les tablettes. Certaines applications gratuites ou peu chères ont clairement oublié ce point.

Nous sommes aussi parfois parasités par des bandeaux de pubs clignotants (sur lesquels les patients peuvent cliquer par mégarde, ce qui est très rageant en séance) Un conseil dans ce cas là : mettez la tablette en mode avion, cela évite parfois l’affichage des pubs. Sur iPad on peut aussi utiliser l’accès guidé pour bloquer certaines zones de l’écran.

Par ailleurs il faut prendre en compte l’âge des patients avec lesquels on souhaite utiliser l’application (tout comme pour le reste de notre matériel en fait).

L’éditeur

Notre dernier critère était l’éditeur. En effet, si l’on possède déjà une ou plusieurs applications de qualité d’un éditeur, il peut être pertinent d’aller voir sur son site s’il n’en édite pas d’autres qui pourraient nous intéresser.

Trouver les applications dans l’AppStore et le PlayStore

Enfin je voulais rajouter une petite ligne à propos de la recherche d’applications directement dans l’AppStore. En effet, certains se plaignent parfois de ne pas trouver une application donnée à partir de son nom. Or le moteur de recherche de l’AppStore n’est effectivement pas très puissant. Si vous êtes coincé, n’hésitez pas à passer par Google par exemple en tapant le nom de l’application que vous cherchez, suivi du mot « ipad ». En général cela vous permettra de retrouver votre application et son lien vers l’AppStore.

Pour ceux qui sont sous Android c’est bien plus simple puisque le PlayStore bénéficie déjà de la puissance de recherche de Google !

Et vous ? Quels sont vos critères pour choisir une application ? N’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires de ce billet, je le mettrai à jour pour y ajouter vos idées !

Mon ami Robotic

Bonjour à tous,

Tout d’abord je tenais à vous présenter toutes mes excuses pour cette lonnnnngue absence. Je n’ai pas déserté le web (ni ce blog) mais j’ai été très occupée par des projets parallèles (plus à ce sujet dans un prochain billet). Un grand merci en tout cas à ceux qui m’ont envoyé un petit message pour me demander si tout allait bien.

Aujourd’hui nous sommes repartis pour la critique d’une application, disponible pour iOs et Android. Il s’agit d’un livre numérique édité par Zabouille : « Mon ami Robotic ».

Ami_robotic_1iActu_télécharger_App_Store_icôneandroid-app-on-google-playL’application

Ce livre numérique se présente donc sous la forme d’une application (et non pas d’un ebook comme cela peut être le cas d’autres livres numériques du même éditeur).

Il raconte l’histoire d’un robot qui a des capacités extraordinaires pour son ami, le narrateur. En effet Robotic a une poigne de fer, il pète le feu, il est capable de remuer ciel et terre, il chante comme une casserole… littéralement !

Ami_robotic_2Les +

  • la thématique du livre,
  • les animations qui accompagnent chacune des expressions,
  • les illustrations de Potchoc,
  • la possibilité d’écouter la musique ou de la couper,
  • la possibilité de se faire lire l’histoire par le narrateur ou de la lire soi-même

Ami_robotic_3Les –

  • la voix prise par la narratrice,qui en tant qu’adulte me fait grincer des dents,
  • pourquoi ne pas proposer des sons de rires quand ils sont évoqués dans le texte ?
  • on aimerait que ce soit encore plus long…

Comment je m’en sers en rééducation orthophonique ?

J’ai utilisé ce petit livre avec quelques patients souffrant d’un retard de langage mais surtout avec des patients autistes qui ont des difficultés à comprendre ces expressions imagées.

En général nous commençons par livre le livre ensemble, en entier. Je demande alors à l’enfant ce qu’il en a pensé, s’il aimerait avoir un ami comme Robotic, ou avoir des pouvoirs magiques comme lui. Et j’aborde seulement après la notion d’expressions imagées (sauf si l’enfant pose des questions en cours de lecture bien évidemment, ce qui est l’idéal) en demandant au patient s’il a repéré des choses bizarres dans l’histoire. On reprend alors chaque page en expliquant ce que veut dire l’expression en temps normal.

Et vous ? Avec quel patient utiliseriez-vous cette application ? Pour atteindre quel objectif thérapeutique ?

Ami_robotic_4Nota : un exemplaire de cette application m’a été offert par l’éditeur, mais cette critique reflète uniquement mon avis personnel. Je n’ai reçu aucune autre compensation en échange de la rédaction de cet article.

Y’a pas photo

Armelle Pinazo, orthophoniste, m’a contactée récemment pour me parler d’un logiciel et d’une application qu’elle utilise souvent en rééducation.

Devant son enthousiasme, je lui ai proposé d’être la première rédactrice invitée du blog et d’écrire une petite critique à votre intention ! 

Voici donc ce qu’Armelle pense du logiciel et de l’application « Y’a pas photo » :

y-a-pas-photo-1Editions Créasoft www.editions-creasoft.com

Conception : Benoît Peucelle, Orthophoniste

Public visé

  • Adultes avec des troubles du langage d’origine neurologique
  • Enfants avec troubles articulatoires, retard de parole et troubles du langage oral /écrit

Supports et tarifs

Y-a-pas-photo-2Description

Le logiciel/l’application comprend un imagier de 500 photos et 15 activités réparties en 4 modules :

1) Compréhension orale en désignation d’images

  • Mot entendu/ 4 images
  • Mot défini / 4 images

2) Expression orale

  • Dénomination d’images

3) Expression écrite

  • Dénomination écrite d’images
  • Lecture de mots
  • Lecture de phrases et de textes

4) Compréhension écrite

  • appariement 4 mots/4 images
  • appariement mot entendu/mot écrit
  • reconnaissance de mots épelés
  • mot à écrire à partir de lettres mélangées
  • mot à écrire à partir de syllabes mélangées
  • phrase à écrire à partir de mots mélangés
  • mot à retrouver à partir de sa définition
  • phrases lacunaires
  • questions écrites sur un texte

Dans chaque exercice, différentes aides facilitatrices peuvent être proposées au patient : phonologique, sémantique, littérale, syllabique, morphologique, visuelle.

Points forts

On aime bien :

  • l’imagier, parce qu’on en a toujours besoin en orthophonie !
  • la possibilité d’imprimer les photos pour créer un carnet de communication pour le patient.
  • les 3 bases de données (interne, patient, visiteur) exploitables séparément ou simultanément
  • la sauvegarde des résultats du patient pour suivre son évolution au cours de la rééducation
  • les 2 polices d’écriture proposées (majuscules ou minuscules script)
  • la voix de bonne qualité
  • la possibilité de l’utiliser sur tablette pour les domiciles ou au cabinet.

On adore !

y-a-pas-photo-3 (Copier)

  • la palette des exercices proposés qui permet un bon travail au niveau du mot avec toutes les transpositions (répétition, dénomination, lecture, écriture, copie)
  • la facilité d’utilisation
  • et surtout la possibilité de faire du « sur mesure » qui en fait un incontournable grâce :
  • au paramétrage : pour chaque activité, il est possible de trier les images en fonction de la catégorie sémantique qu’on veut travailler, de la longueur du mot (1/2/3 syllabes ou plus) et des phonèmes souhaités.
  • à la personnalisation de la banque d’images : on peut insérer de nouveaux mots /photos pour chaque patient (dans la base profil) ou pour tous les patients (dans la base de l’orthophoniste appelée « base visiteur »)

y-a-pas-photo-4 (Copier)

Points faibles

  • les photos plutôt adaptées à des adultes qu’à des enfants
  • les boutons de défilement gauche/droite sur l’écran d’accueil qui donnent l’impression de conduire en Angleterre.

Points faibles sur tablette

  • l’impossibilité d’ajouter des mots/photos sur l’iPad, alors que c’est possible sur tablette Androïd !
  • l’affichage qui ne couvre pas la totalité de l’écran : préférer une tablette 10’ pour une meilleure visibilité
  • le bouton de commande « mot suivant » trop souvent affleuré par inadvertance par les patients gauchers parce qu’il est situé sur la partie inférieure gauche de l’écran.

 

Merci beaucoup Armelle pour cette critique !

Si vous souhaitez vous aussi être rédacteur invité sur le blog c’est très simple, envoyez-moi un email à l’adresse suivante : lydie (at) ortho-n-co.fr

Et comme toujours n’hésitez pas à partager ce billet sur les réseaux sociaux et à donner votre avis dans les commentaires !