Création orthophonique et images libres de droit

En tant qu’orthophoniste, il nous arrive très fréquemment de créer du matériel pour nos séances de rééducation. Mais pour cela, il nous faut des images.

Plusieurs solutions s’offrent à nous : soit créer nos propres images (en dessinant ou en prenant des photos), soit utiliser des images créées par d’autres personnes. Dans tous les cas, si la création est destinée à un usage personnel, cela ne pose aucun souci.

Dans un cadre professionnel et encore plus si les créations sont ensuite partagées (avec des collègues sur les réseaux sociaux par exemple), cela peut être plus problématique. En effet, il faut bien s’assurer que les images utilisées soient libres de droit, et si oui, dans quelles conditions il est possible de les diffuser.

Je vais donc décrire dans ce billet plusieurs méthodes pour trouver des images libres de droits.

Attention à toujours vérifier les termes de la licence de partage, en particulier pour savoir si vous devez faire une attribution, c’est à dire citer le nom de la personne qui a créé la photo ou le pictogramme.

Utiliser un moteur de recherche « classique »

Je sais que la plupart d’entre vous utilisent Google Images. Mais saviez-vous qu’il suffit de cliquer sur « outils » puis « droits d’usage » pour sélectionner uniquement des images avec une réutilisation autorisée ?

Sur Qwant Junior c’est le même principe, en cliquant sur le menu déroulant « Licence », il est extrêmement simple de n’afficher que des contenus avec « partage et utilisation gratuits ».

Utiliser des sites proposant des banques de photos gratuites

Par ailleurs, il existe de nombreux sites proposant des banques de photos gratuites, je n’en citerai que quelques-uns car je ne voit pas l’intérêt de vous noyer sous les liens.

Ces banques là sont très fournies, et devraient suffire à votre bonheur :

Utiliser des sites proposant des banques de pictogrammes gratuits

De la même manière, certains sites proposent des pictogrammes gratuits :

Voilà, avec ces quelques sites je pense qu’il est très simple de trouver des images de qualité, que ce soit des pictogrammes ou des photos.

Je rappelle une dernière fois qu’iI est important de mentionner les personnes qui ont créé ce matériel si elles le souhaitent, c’est une marque de respect et une manière de les remercier pour cette mise à disposition gratuite.

Et vous ? Quelle banque d’images utilisez-vous de manière préférentielle ?

Qwant Junior, une alternative française à Google

Il y a (déjà) 5 ans, j’avais fait un billet sur la recherche avec Google Images.

J’y racontais que c’était un outil que j’utilisais quasiment au quotidien avec tous types de patients, enfants comme adultes, et je donnais des astuces pour éviter de se retrouver face à du contenu inapproprié.

Mais depuis, Qwant Junior est arrivé !

Qwant est un moteur de recherche français qui a été lancé en 2013. L’objectif de ses créateurs était de proposer une alternative à Google, qui soit respectueuse de la vie privée de ses utilisateurs et qui ne filtre pas le contenu d’internet.

Saviez-vous d’ailleurs que vous et moi n’obtiendrez pas les mêmes résultats pour la même recherche sur les moteurs de recherche « classiques » comme Google, Bing ou Yahoo ?

Bref… La version Junior est sortie mi-2016 : plus besoin de paramétrages de sécurité : Qwant Junior filtre automatiquement tout contenu inapproprié, et met en avant des résultats à vocation éducative.

Sur leur page d’aide, ils expliquent un peu mieux comment cela fonctionne :

« Qwant Junior s’efforce de filtrer les résultats liés à la pornographie, la violence explicite, la drogue ou l’incitation à la haine raciale. Ce filtrage est basé sur deux listes : une liste noire appliquée aux onglets Web, Actualités, Images et Vidéos qui supprime les contenus inappropriés aux enfants, et une liste blanche rassemblant les résultats provenant de sites éducatifs reconnus. Cette liste blanche se trouve dans la section Education de Qwant Junior. »

Le moteur de recherche propose plusieurs types de recherches : Web, Actualités, Education, Images et Vidéos.

Quelques paramétrages peuvent être effectués, et ils peuvent être sauvegardés en créant un compte, ou en gardant en favori une adresse web personnalisée.

Enfin, l’interface n’est pas trop enfantine, et peut donc tout à fait être utilisée avec des adultes. C’est donc devenu mon moteur de recherche par défaut au cabinet !

Et vous ? Quel moteur de recherche utilisez-vous avec vos patients ?

Utiliser les MOOCs pour son développement professionnel

De la formation en ligne chez les orthophonistes ?

icone_moocs

Depuis plusieurs années maintenant, je regarde d’un oeil attentif ce qui se trame autour de la formation en ligne. Je pense en effet qu’il s’agit d’un type de solution qui est pertinent dans notre métier pour plusieurs raisons. Tout d’abord, nous sommes au sein d’une profession qui se forme énormément, donc toute nouvelle formation est bonne à prendre. Cependant, il est parfois compliqué d’accéder à la formation qui nous intéresse, soit par manque de place, soit par manque de temps, soit en raison du lieu de la formation. Or la formation en ligne promet des solutions à ces difficultés.

Il existe actuellement plusieurs plateformes permettant de suivre des formations à distance en orthophonie. On peut penser au pionnier, David Guigue, qui a proposé des formations filmées au format DVD-vidéo (attention cependant, son site a l’air de ne plus être très à jour). On trouvera aussi quelques formations en ligne sur le site de la FNO.

Je n’ai pour l’instant testé aucune de ces deux solutions. De ce que je comprends cependant, dans les deux cas, il s’agit uniquement d’un contenu de formation « classique » filmé et proposé en vidéo. C’est à mon goût un peu léger en terme de scénarisation pédagogique.

D’autres formations, moins orientées « métier »

C’est pourquoi je me suis tournée vers ce qui se fait ailleurs, mais qui certes pour l’instant est un peu moins spécifique à notre métier. Cependant, nous pouvons y trouver des éléments pertinents pour notre pratique, en fonction de nos intérêts particuliers.

C’est ainsi que je me suis rapprochée des plateformes de MOOCs. Les MOOCs (Massive Open Online Courses) sont des cours en ligne ouverts à tous.

Voici une vidéo de présentation assez bien faite qui vous expliquera ce dont il s’agit :

Bien sûr, les MOOCs ne sont pas la panacée et ce ne sont pas eux qui ont inventé la formation en ligne. Mais ils ont l’avantage d’avoir le vent en poupe en ce moment et de se développer à vitesse grand V. Du coup pour les apprenants c’est gagnant-gagnant : il y a plus de choix, c’est gratuit, et on aurait tort de s’en priver.

Quelles plateformes pour suivre des MOOCs ?

Il existe plusieurs plateformes intéressantes proposant des MOOCs. On peut citer par exemple :

Mais certains MOOCs sont proposés sur des plateformes indépendantes, ce qui est par exemple le cas du MOOC e-santé organisé par FORMATICSanté.

Avantages et inconvénients des MOOCs

En ce qui me concerne, j’ai au total suivi 3 MOOCs (et mon mari 4 ou 5, donc c’est un sujet de discussion récurrent à la maison).

Tout d’abord, j’ai fini l’an dernier le MOOC « Introduction à HTML5 – Animations et jeux » proposé par l’INSA Toulouse sur FUN. Mon objectif était de m’améliorer en HTML5 et Javascript (des langages de programmation pour le web) en parallèle des cours de mon master. Le contenu du cours était très pertinent, avec une progression bien pensée. Cependant, j’avais été un peu optimiste concernant le temps que j’aurai à y consacrer (il fallait bien 4h par semaine) et je n’ai pas pu rendre le dernier travail avant la deadline. Du coup je n’ai pas validé le MOOC. Car oui, contrairement à ce dont je parlais plus haut, dans un MOOC il y a des travaux à rendre, pas juste des vidéos à regarder si on le veut. Et il y a aussi des délais à respecter. Cependant, même si je n’ai pas validé le MOOC je peux tout de même dire que son contenu m’a été utile pour la suite de mon année universitaire. Je suis même retournée plusieurs fois voir le contenu en cours d’année.

Le deuxième MOOC que je suis est celui dont je parlais plus haut : le MOOC e-santé de FORMATICSanté. Celui-ci est en cours et se terminera dans quelques jours. Je me suis inscrite par intérêt personnel et professionnel, mais sans attentes particulières. Je me contente donc du parcours de base, sans faire les activités complémentaires du parcours approfondi. Pour l’instant j’ai terminé 3 modules sur les 5 et je dois dire que je suis agréablement surprise. Les intervenants sont variés et de qualité. J’ai appris beaucoup concernant tous les aspects institutionnels de la e-santé, et en particulier les définitions des différents concepts, et les enjeux de la protection des données médicales (je prévois d’ailleurs un billet à ce sujet un de ces jours). Avec 2h/semaine de travail environ, j’ai bon espoir d’arriver à terminer le MOOC dans les temps.

Enfin le troisième MOOC que je suis a commencé la semaine dernière, il s’agit du MOOC « Réaliser des vidéos pro avec son smartphone » proposé par l’école des Gobelins de Paris sur FUN. Je me suis inscrite à ce MOOC car je souhaite apprendre à faire des vidéos pour pouvoir moi aussi vous proposer quelques contenus de formation en ligne sur mon site. Certes comme je le disais plus haut les vidéos ne font pas tout dans une formation en ligne, mais elles sont maintenant devenues indispensables. Ce MOOC est très demandeur : 4h de travail par semaine pendant un mois, avec des travaux pratiques (vidéos) à rendre chaque semaine. Mais les bénéfices seront importants pour moi, car, au-delà des apprentissages, je devrais pouvoir valider des crédits ECTS pour mon master universitaire.

Des MOOCs intéressants pour nous ?

Bref, vous l’avez compris, je suis conquise. Le seul problème que je n’ai toujours pas résolu c’est donc le manque de temps pour assister à tous ces MOOCs qui ont l’air intéressants. Ceci étant, c’est toujours plus simple de se libérer 30mn par ci, 30mn par là que d’annuler 2 jours de séances au cabinet.

Pour la route je vous mets ici les liens vers quelques MOOCS dont les thématiques touchent l’orthophonie de près ou de loin. Pour certains d’entre eux les inscriptions sont fermées mais il est possible que de nouvelles sessions soient accessibles dans le futur :

Et vous ? Avez-vous déjà testé des MOOCs ? Êtes-vous intéressé par ce moyen d’acquérir de nouvelles connaissances ?

Icone « Local Education » par Doub.co from the Noun Project

DNP : Animation du soleil des voyelles

Dans le cadre de mon master, j’ai des exercices techniques à réaliser. Pour l’un d’entre eux, j’ai décidé de produire une animation web reprenant le soleil des voyelles de la DNP.

Qu’est-ce que la DNP ?

La DNP (Dynamique Naturelle de la Parole), est une approche fondée par Madeleine Dunoyer de Segonzac et qui part du principe que la parole s’ancre dans le corps et que la sensorialité globale est à solliciter pour retrouver en soi les mouvements générateurs de la parole.

En ce qui me concerne, j’ai été formée à cette approche par l’association « La Joie de Parler — France » en 2009-2010.

Qu’est-ce que le soleil des voyelles ?

Dans le cadre de la DNP a été imaginé le soleil des voyelles, ou chaque son vocalique est représenté par une couleur et une position sur le soleil.

Et cette animation ?

Oui je sais, vous attendez de savoir ce qu’elle fait cette animation (sauf ceux qui ont directement cliqué sur le lien en début d’article) !

Donc l’animation que j’ai créée reprend le soleil des voyelles et les sons associés. En cliquant sur les bulles de couleurs, vous pouvez voir s’animer le tracé des pouces sur le soleil. L’animation est dans un format compatible avec les tablettes donc vous pouvez la consulter sur ce support à partir du moment où vous êtes connecté à internet.

Comment je m’en sers en rééducation ?

Pour l’instant, j’ai trouvé deux usages à cette animation :

  • je m’en sers sur ma tablette avec mes patients, ils doivent suivre la vitesse des pouces tout en vocalisant les sons,
  • pour ceux qui ont suivi la formation, mais qui n’ont pas encore réalisé leur soleil sur contre-plaqué, cela peut servir de support pour toutes les activités autour du soleil (mais cela reste plus petit qu’un « vrai » soleil).

Bref, rien de bien révolutionnaire non plus, mais cela m’a permis d’acquérir de nouvelles compétences techniques tout en créant quelque chose d’utile dans ma pratique, et qui peut être partagé avec vous… j’ai fait d’une pierre, trois coups !

D’autres applications qui peuvent servir en DNP ?

Je profite également de ce billet pour mentionner deux petites applications iOs que j’utilise lorsque je fais de la DNP :

  • l’application « Peinture aux doigts » (version lite gratuite) pour dessiner rapidement des traces sur la tablette. Bien sûr, cela ne remplace pas la vraie peinture. Bien sûr, on ne peut pas faire ni le « p », ni le « j », ni le « v », ni le « z », et les traces des doigts sont toutes petites. N’empêche que ça dépanne, en attendant d’avoir mieux, et surtout c’est une des seules applications que j’ai trouvées qui permette de gérer à la fois plusieurs doigts (du vrai multitouch en dessin), et de choisir n’importe quelle couleur.
  • l’application « Evernote », aussi disponible sur Android, dans laquelle j’ai créé un dossier reprenant des petites comptines à la fois en texte (avec éventuellement la correspondance avec les jetons) et en enregistrement audio. L’avantage c’est que l’on peut partager les notes avec les familles ensuite (et elles n’ont même pas besoin d’avoir Evernote pour les lire, juste d’un accès internet et un navigateur)

Et vous, quels nouveaux supports utilisez-vous pour pratiquer la DNP ?

OrthoSono

OrthoSono est un outil gratuit et accessible à tous pour travailler l’attention et la discrimination auditive.

Vous pouvez l’utiliser en ligne à partir de votre navigateur (y compris à partir de votre tablette normalement), ou télécharger le logiciel sur votre ordinateur Windows ou Mac.

orthosono1Son mode de fonctionnement est très simple :

  • sélectionnez les sons que vous souhaitez utiliser, parmi la cinquantaine de sons proposés
  • sélectionnez l’ordre de lecture (celui dans lequel vous avez sélectionné les sons, ou un ordre aléatoire)
  • choisissez l’intervalle entre deux sons (en secondes)
  • lancez la lecture !

orthosono2

Les points forts

  • la simplicité d’utilisation
  • la personnalisation possible du temps entre chaque son
  • l’option permettant de jouer les sons dans un ordre aléatoire
  • son prix, imbattable !

Les points faibles

  • bien que normalement compatible avec les tablettes, j’obtiens un message d’erreur sur l’iPad (par contre j’ai réussi à l’utiliser avec ma tablette Android)
  • on ne sait pas qui a créé ce jeu, ce que je trouve un peu dommage

Mon utilisation en rééducation

  • Pour travailler l’attention auditive : je choisis l’un des sons que j’insère une dizaine de fois dans la liste, puis je rajoute des distracteurs (soit toujours le même son, soit des sons variés, des sons proches ou éloignés…). Puis je choisis le lancement aléatoire, je rajoute 2 ou 3 secondes entre chaque son et voilà !
  • Pour travailler la discrimination auditive : je lance un son et je demande au patient de l’identifier. Avec l’un de mes patients adulte souffrant de troubles cognitifs et non-voyant cela m’a permis d’initier des conversations intéressantes sur la musique et les bruits du quotidien.
  • Pour travailler la discrimination auditive mais de manière plus simple avec des enfants : j’ai utilisé le logiciel Picto Selector pour créer des planches de loto qui correspondent aux sons d’OrthoSono. Je sélectionne les sons choisis, je laisse 10 secondes entre chaque son (on peut toujours appuyer sur pause si besoin), et je laisse le hasard décider du gagnant !

Un petit cadeau bonus ??

Comme ça fait longtemps que je ne vous avais rien offert je me suis dit que je pouvais partager avec vous les planches de loto que j’utilise avec OrthoSono !

Vous pouvez cliquer ici pour les obtenir (format pdf).

Et vous ? D’autres idées pour utiliser ce logiciel ?

 [Edit du 30/01/17 : changement de l’URL]

Ortho & Co – CAA est arrivé !

orthoandco_caaRésumé pour les pressés : Ortho & Co – CAA est arrivé !

Trouver une application de Communication Alternative et Augmentée

Lors de l’arrivée des tablettes tactiles sur le marché grand public, certains d’entre nous ont tout de suite aperçu le potentiel énorme qu’elles avaient dans le monde du handicap, et en particulier en ce qui concerne la Communication Alternative et Augmentée. Mais devant le nombre d’applications de CAA existantes, il est souvent difficile de trier le bon grain de l’ivraie, et parmi les applications bien pensées, de trouver celle qui correspond à un patient donné.

Parmi mes lecteurs, nombreux sont ceux qui me questionnent sur la pertinence de l’utilisation d’un iPad ou d’une tablette Android à des fins de CAA, ou encore qui souhaitent connaitre le nom de l’application la plus adaptée pour un patient qu’ils me décrivent succinctement.

Malgré mon intérêt plus que grandissant pour le sujet je suis parfois en panne de réponse, tout simplement parce que les applications de CAA sont souvent onéreuses, et que je n’ai pas de patient qui en ait besoin actuellement (je plaçais de grands espoirs dans un patient que je souhaitais transformer en bêta testeur mais l’évaluation en a décidé autrement).

Il m’est donc compliqué de passer du temps (et de l’argent) à tester tout ce qui existe pour pouvoir vous conseiller au mieux.

Coralie et la CAA

Mais c’est là qu’arrive votre sauveuse : Coralie Sallé.
En effet, l’an dernier Coralie m’a contactée via le blog pour me demander des conseils, et pour me dire qu’elle était en train de rédiger son mémoire de fin d’études d’orthophonie à propos de la Communication Alternative et Augmentée sur tablette tactile.
Dans le cadre de son travail, elle a testé tout un tas d’applications et les a analysées à l’aide de critères bien précis.
Elle a produit de la documentation sur le choix d’une tablette à destination de la CAA, des fiches de description de certaines applications, ainsi qu’un tableau récapitulatif des différentes solutions testées selon ses critères.

Annexe-Tableau-ressource4Maintenant que Coralie est diplômée et pour que son travail ne tombe pas aux oubliettes, je lui ai proposé d’héberger son contenu sur Ortho & Co.

C’est donc le moment de vous présenter le petit nouveau : Ortho & Co – CAA !

Ortho & Co – CAA est un site autonome qui est géré complètement et uniquement par Coralie.
Si vous avez des questions sur le contenu proposé comme à propos de la CAA sur tablette tactile en général, vous pouvez contacter Coralie via le formulaire que vous retrouverez ici :http://caa.ortho-n-co.fr/?page_id=198

J’espère donc que ce nouveau site vous aidera à comprendre tout ce qui est en jeu dans la CAA sur tablette tactile grand public (iPad, tablette Android, Tablette Windows…)

N’hésitez pas à partager l’information via Facebook, Twitter, par email, ou par pigeon voyageur !
Et puis allez faire un petit coucou à Coralie sur Ortho & Co – CAA, laissez-lui un commentaire pour lui dire tout le bien que vous pensez de son super boulot !

A très bientôt par ici ou ailleurs !