OrthoSono

OrthoSono est un outil gratuit et accessible à tous pour travailler l’attention et la discrimination auditive.

Vous pouvez l’utiliser en ligne à partir de votre navigateur (y compris à partir de votre tablette normalement), ou télécharger le logiciel sur votre ordinateur Windows ou Mac.

orthosono1Son mode de fonctionnement est très simple :

  • sélectionnez les sons que vous souhaitez utiliser, parmi la cinquantaine de sons proposés
  • sélectionnez l’ordre de lecture (celui dans lequel vous avez sélectionné les sons, ou un ordre aléatoire)
  • choisissez l’intervalle entre deux sons (en secondes)
  • lancez la lecture !

orthosono2

Les points forts

  • la simplicité d’utilisation
  • la personnalisation possible du temps entre chaque son
  • l’option permettant de jouer les sons dans un ordre aléatoire
  • son prix, imbattable !

Les points faibles

  • bien que normalement compatible avec les tablettes, j’obtiens un message d’erreur sur l’iPad (par contre j’ai réussi à l’utiliser avec ma tablette Android)
  • on ne sait pas qui a créé ce jeu, ce que je trouve un peu dommage

Mon utilisation en rééducation

  • Pour travailler l’attention auditive : je choisis l’un des sons que j’insère une dizaine de fois dans la liste, puis je rajoute des distracteurs (soit toujours le même son, soit des sons variés, des sons proches ou éloignés…). Puis je choisis le lancement aléatoire, je rajoute 2 ou 3 secondes entre chaque son et voilà !
  • Pour travailler la discrimination auditive : je lance un son et je demande au patient de l’identifier. Avec l’un de mes patients adulte souffrant de troubles cognitifs et non-voyant cela m’a permis d’initier des conversations intéressantes sur la musique et les bruits du quotidien.
  • Pour travailler la discrimination auditive mais de manière plus simple avec des enfants : j’ai utilisé le logiciel Picto Selector pour créer des planches de loto qui correspondent aux sons d’OrthoSono. Je sélectionne les sons choisis, je laisse 10 secondes entre chaque son (on peut toujours appuyer sur pause si besoin), et je laisse le hasard décider du gagnant !

Un petit cadeau bonus ??

Comme ça fait longtemps que je ne vous avais rien offert je me suis dit que je pouvais partager avec vous les planches de loto que j’utilise avec OrthoSono !

Vous pouvez cliquer ici pour les obtenir (format pdf).

Et vous ? D’autres idées pour utiliser ce logiciel ?

 [Edit du 30/01/17 : changement de l’URL]

Artiskit

Il y a déjà 1 an 1/2, UrbanSoft l’éditeur du logiciel Artiskit, et Samuel Bruder, le dessinateur, ont eu la gentillesse de me fournir une licence pour tester leur produit.
Et si le temps a filé depuis sans que je ne fasse de billet, ce n’est pas que j’ai laissé ce logiciel inutilisé dans un coin de mon ordinateur, bien au contraire…
A vrai dire, je me sers d’Artiskit toutes les semaines avec mes patients, mais je voulais vous montrer des pratiques un peu innovantes…

Description du logiciel

Artiskit est un logiciel de création graphique pour les orthophonistes (et d’autres, pas de jaloux). Autrement dit, c’est un logiciel de dessin… dans lequel toute une collection de dessins sont déjà fournis !

artiskit4De plus, il existe une très grande communauté de partage autour du logiciel (avec en particulier un groupe Facebook hyperactif) et toutes les créations étant partagées au format du logiciel, elles sont très facilement récupérables… et modifiables.

(image issue de la page Facebook d’Artiskit, permettant d’avoir une idée de la quantité de matériel partagé !!)

Dans le logiciel, des dessins sont certes fournis mais il y a aussi des fonctionnalités particulières comme l’atelier d’assemblage permettant par exemple d’assembler des personnages très facilement et rapidement (en changeant juste le visage, ou le torse d’un personnage par exemple).

artiskit2

L’atelier de cartes permet de créer un jeu de cartes en 5 minutes, et les assemblages déjà existants sont très riches et variés.

artiskit3

Les points forts

  • la base de données d’images intégrées dans le logiciel (plus de 8400 éléments à ce jour),

artiskit1

  • les espaces de partage autour des créations faites avec le logiciel, que ce soit sur le site ou sur le groupe Facebook,
  • l’atelier d’assemblage, qui permet de modifier des personnages à l’envie, les patients adorent…
  • l’atelier de création de cartes, super efficace,
  • les tutoriels vidéos faits par Samuel, très clairs et permettant de progresser rapidement dans l’utilisation du logiciel.

Les points faibles

  • certains raccourcis clavier que j’utilise habituellement dans les logiciels de création graphique ne sont pas présents (ex : CTRL+clic pour sélectionner plusieurs éléments, CTRL + molette pour zoomer et dezommer…), résultat j’ai l’impression de perdre du temps pour certaines choses, [Edit du 2 janvier 2015 : on me glisse à l’oreille que pour sélectionner plusieurs éléments il faut faire MAJ+clic !]
  • dans la version précédente, l’atelier de colorisation fonctionnait assez mal, cela va bien mieux maintenant et il parait qu’en 2015 Artiskit arrive en couleur (ce qui m’arrange parce que pour l’instant j’avais laissé l’aspect colorisation de côté, trop chronophage) !
  • le logiciel est gourmand en ressources donc il arrive parfois qu’il plante en cours de route, il ne faut pas oublier de faire des sauvegardes fréquentes de votre travail, au risque de tout perdre…
  • l’organisation des différents éléments dans le logiciel, j’ai un peu de mal à voir la différence entre les Minikits et les assemblages par exemple. En fait il y en a tellement qu’il faudrait des semaines pour tout maîtriser !

Mon utilisation en rééducation

  • reproduction de concepts de jeu déjà existants (ex : nous avons inventé une nouvelle version de Deducto avec une patiente),
  • création d’un powerpoint avec une histoire,
  • création de planches pour un loto sonore sur le thème du cirque, avec des sons issus des sites sound-fishing.net universal-soundbank.com
  • création de jeux de cartes divers (jeux de familles par exemple),
  • création de nouvelles cartes pour des jeux existants,
  • utilisation du matériel créé par les collègues ou par Samuel,
  • et dernièrement : création d’une ébauche de jeu de point & click dans le cadre de mon cours de jeux vidéos pédagogiques (les autres étaient bluffés par les graphismes de mon jeu… qui en fait m’ont pris 5 minutes à préparer grâce à Artiskit…)

artiskit5

Et vous ? Avez-vous déjà utilisé Artiskit ? Trouvez-vous que le logiciel est difficile à manipuler ?

[Tutoriel] Créer rapidement un document contenant toutes les images d’un dossier

Aujourd’hui je vous propose un petit tutoriel expliquant comment créer un document contenant toutes les images d’un dossier. Nous allons utiliser la suite bureautique Libre Office (et plus particulièrement le traitement de texte Writer) ainsi que l’extension AddPics.

Commencez tout d’abord par télécharger l’extension AddPics à l’adresse suivante : http://extensions.libreoffice.org/extension-center/addpics

Ensuite installez l’extension et redémarrez Libre Office.

Mettez toutes les images que vous souhaitez inclure dans un même dossier, en prenant soin de les nommer de telle sorte qu’elles apparaissent dans l’ordre voulu (ex : ici j’avais récupéré les superbes images proposées sur le blog « Donne-moi ta main » concernant les lieux de vie des animaux. J’ai rajouté nb devant le nom des fichiers en noir et blanc).

addpics1Dans Libre Office Writer cliquez sur la petite icône dans la barre d’outil représentant un appareil photo devant un dossier (ou alors allez dans Insertion > Images dans un nouveau document).

addpics2bisCliquez sur « Rechercher » pour sélectionner le dossier dans lequel se trouve vos images, Choisissez un critère de tri (ici : alphanumérique) ainsi que l’endroit où vous souhaitez ancrer l’image (ici : au paragraphe). Validez, votre nouveau document est créé !

addpics4Il est possible que de nombreuses pages blanches aient été insérées dans votre document. Pour les ôter il vous suffit d’effacer l’espace qui correspond à cette page. Pour avoir une meilleure visibilité je vous conseille de dézommer en maintenant la touche CTRL de votre clavier enfoncée et en faisant rouler la molette de votre souris vers le bas.

addpics5Une fois les pages blanches supprimées vous pouvez utiliser votre fichier comme bon vous semble (ici j’ai créé un fichier .pdf que j’ai ensuite imprimé).

D’autres utilisations

J’ai utilisé cette même méthode à d’autres occasions ces dernières semaines : j’ai par exemple créé une planche avec des pictos présents dans un dossier. En choisissant le paramètre d’ancrage à la page j’ai obtenu un document de 48 pages avec un picto sur chaque page.

Dans les préférences du document (Format > Page) j’ai ensuite fixé la taille de mes pages à 4,5cm x 4,5cm.addpics6addpics7J’ai supprimé mes pages vides et je suis ensuite allée dans le module d’impression. Là j’ai modifié les paramètres de mise en page et choisi d’imprimer un nombre de pages par feuille personnalisé (8×6), en dessinant une bordure autour de chaque page.

addpics8Et voilà une planche d’images imprimée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire !

Cette extension peut aussi être très pratique pour créer un document à partir de diverses pages scannées.

Et vous ? Comment utiliseriez-vous cette extension de Libre Office dans votre pratique orthophonique ?

Calculer automatiquement l’âge d’un patient

Il y a déjà quelques temps, une amie m’a contactée avec la demande suivante : « je me trompe souvent en calculant l’âge en mois de mes patients, est-ce qu’il existe un logiciel permettant de le faire sans erreur ? »

A ma connaissance,il n’existe pas de tel logiciel sur ordinateur. Cependant il est tout à fait possible de créer une feuille de calcul permettant de le faire. J’ai donc pris mon tableur préféré et j’ai créé le document que voilà (format .xls) :

age en mois v2Vous pouvez bien entendu le télécharger, le diffuser, le modifier (il suffit d’ôter la protection de la feuille, qui sert surtout à éviter les fausses manipulations) puisqu’il est sous Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

En bonus, j’ai rajouté une zone permettant de calculer le retard de lecture au test de l’Alouette (Lefavrais). Attention, l’étalonnage du test n’est pas fourni dans ce document, il faut utiliser le manuel du test pour déterminer l’âge lexique du patient en mois et années.

Et pour les accrocs au smartphone ou à la tablette, sachez que l’éditeur Super Duper a créé une application gratuite pour calculer automatiquement un âge à une date donnée :

age calculatoriActu_télécharger_App_Store_icôneandroid-app-on-google-playCe billet vous a plu ? N’hésitez pas à cliquer sur le bouton J’aime, à twitter l’info, à vous abonner à la Newsletter, et/ou à me laisser un petit commentaire ici, ça fait toujours plaisir !

[Edit du 20 avril 2014] Une version 2 du document est en ligne, avec un calcul de l’âge du patient au moment du test en années et mois (et plus seulement en mois).

Utiliser un logiciel pour gérer ses références bibliographiques

Le problème

Lorsque j’étais étudiante et que je préparais mon mémoire, je me souviens que l’un de mes principaux soucis était la gestion des ressources bibliographiques. Comment savoir lesquelles j’avais déjà lues, comment les stocker, les classer, conserver les annotations ?

Au final, j’avais opté pour une version « tout papier » : j’imprimais l’article, prenais des notes avec force surligneur et crayon à papier, et conservais le tout dans une copie double sur laquelle je rajoutais encore d’autres annotations. Cela a fonctionné tant bien que mal…

Dans mon exercice professionnel, j’ai aussi besoin de lire des articles et de garder des traces de mes lectures. D’ailleurs avec l’évolution de notre profession en direction de l’Evidence Based Practice cela ne va pas aller en diminuant.

Ceci étant le même problème se pose à nouveau : comment organiser mes documents et leurs notes ? Cette fois-ci presque tous les articles sont au format numérique et je n’ai pas du tout envie de continuer mon bricolage avec impression des documents et notes à la main.

La solution

Et puis il y a quelques mois, j’ai découvert les logiciels de gestion de références bibliographiques comme Mendeley (mais il en existe plein d’autres, voir ici un panorama des différents logiciels).

Alors qu’est-ce que c’est que ça ? En résumé c’est un logiciel qui permet de gérer des références bibliographiques en les organisant à l’aide de mots-clés, de catégories. Il stocke toutes les données de ces références (auteur, titre, nom de la publication…), ainsi que vos propres annotations.

mendeley_1Mieux que ça, il possède un moteur de recherche permettant de retrouver facilement des informations dans les documents ou dans les annotations.

mendeley_2Il permet également (grâce à des pluggins la plupart du temps) de citer facilement des références dans un document écrit (avec Word ou LibreOffice Writer par exemple) et de générer automatiquement une bibliographie à la fin de ce document (aux normes de votre choix).

mendeley_3

Voici à quoi ressemble par exemple une bibliographie générée automatiquement par Mendeley à partir de la citation de 3 articles dans LibreOffice Writer :mendeley_4Enfin, certains de ces logiciels proposent une version pour tablette (voir ici la version iPad de Mendeley) qui peut se synchroniser avec le logiciel sur ordinateur. Un bon moyen d’avoir sur soi les derniers articles à lire et à annoter lors d’un voyage en train par exemple !

mendeley_5Si l’on ajoute à cela le fait que la plupart de ces logiciels soient gratuits dans leurs versions de base je ne vois pas pourquoi s’en priver ! D’ailleurs si tout se passe comme je le souhaite, je devrais reprendre des études au mois de septembre et je suis certaine que Mendeley me sera plus qu’utile pour mon futur mémoire !

Et vous ? Utilisez-vous un logiciel de gestion des références bibliographiques ? Lequel ? En êtes-vous satisfait ?

[Tutoriel] Créer un jeu de cartes-textes avec Inkscape

Il y a quelques temps une de mes collègues a voulu créer du matériel en s’aidant d’une application iPad. Elle voulait faire des cartes contenant du texte, et cacher une partie de ce texte par des petits nuages. Elle a donc détourné l’application Kidspiration Maps pour créer son matériel, et voici le rendu :

kidspirationmapsSur le principe, pas de soucis, le rendu est très joli d’ailleurs. Sauf qu’en pratique ce n’est pas très simple à manipuler, les nuages passent facilement au deuxième plan dès que l’on redéplace le texte, il n’est pas possible de calibrer exactement la taille des cartes…

Du coup, je lui ai enregistré un petit tutoriel vidéo pour lui montrer comment avoir le même type de rendu plus rapidement et plus facilement avec le logiciel de dessin vectoriel gratuit Inkscape sur son ordinateur.

Détails techniques :

  • Pour ceux qui voient ce message dans la Newsletter, cliquez sur ce lien pour voir le billet en ligne et donc la vidéo : http://wp.me/p2CaRH-BO
  • N’hésitez pas à changer la définition de la vidéo en cliquant sur le petit engrenage et en choisissant : qualité 1080p.

Le début du tutoriel peut vous servir de base pour créer n’importe quel type de cartes avec du texte.

Voici le rendu en image :

inkscape nuagesVoilà, j’espère que cette vidéo vous servira et vous permettra de créer facilement le matériel que vous souhaitez.

N’hésitez pas à partager vos fichiers, à conditions qu’ils soient libres de droit.

D’ailleurs en parlant de cela voici ce que je rappelais sur un groupe Facebook il y a peu :

  • Quand on créé un jeu, on a tout à fait le droit de s’inspirer d’une règle/d’un principe de jeu existant. Attention cependant à ne pas faire un copier/coller d’une règle écrite, je parle ici de principe de jeu (ex : jeu de l’oie, mémory, jeu de familles, jeu de paires…)
  • Le nom, les listes de mots/images et les illustrations ne peuvent pas être repris car sont protégés par les droits d’auteurs, même si le jeu n’est plus édité.