Comment choisir une application pour une utilisation en séance ?

Lors de la formation que j’ai proposée en novembre dernier à Marseille, nous avons réfléchi avec les stagiaires aux critères importants à prendre en compte pour le choix d’applications utilisables en rééducation.

Nous avons abouti à la création de la carte mentale suivante :

carte mentale choix applicationsLes critiques d’autres utilisateurs

Le premier critère pour le choix d’une application était le référencement par des pairs de confiance. Nous avons parlé ici des sites et blogs spécialisés, mais aussi des commentaires laissés par les autres acheteurs de l’application sur les magasins d’application.

Le prix

Nous avons ensuite abordé la notion de prix qui doit être raisonnable au vu du contenu.

Attention aux applications gratuites qui ne sont pas fonctionnelles, ou qui cachent des achats in-app. Il existe parfois des versions « lite » qui permettent de tester les fonctionnalités principales de l’application avant d’investir.

On peut aussi se demander combien on serait prêt à payer pour obtenir un matériel similaire au format « papier » (ex : iSéquences).

Les objectifs de rééducation

On peut tout à fait prendre comme critère de recherche un objectif de rééducation précis (comme la compréhension des expressions imagées par exemple). Dans tous les cas avant d’utiliser une application avec un patient il faut réfléchir à l’objectif thérapeutique que l’on souhaite atteindre avec lui et au travers de cet outil.

La modularité

Lorsque l’on teste une application, il est bon de se demander si elle a plusieurs niveaux de difficulté, si elle a une durée de vie importante ou pas, si elle est modulable (c’est à dire que l’on peut y ajouter notre propre contenu ou pas). Tout cela sera à mettre en lien avec le prix bien entendu.

Le graphisme

Nous étions tous d’accord lors de la formation pour dire que le graphisme des applications est un point important sur les tablettes. Certaines applications gratuites ou peu chères ont clairement oublié ce point.

Nous sommes aussi parfois parasités par des bandeaux de pubs clignotants (sur lesquels les patients peuvent cliquer par mégarde, ce qui est très rageant en séance) Un conseil dans ce cas là : mettez la tablette en mode avion, cela évite parfois l’affichage des pubs. Sur iPad on peut aussi utiliser l’accès guidé pour bloquer certaines zones de l’écran.

Par ailleurs il faut prendre en compte l’âge des patients avec lesquels on souhaite utiliser l’application (tout comme pour le reste de notre matériel en fait).

L’éditeur

Notre dernier critère était l’éditeur. En effet, si l’on possède déjà une ou plusieurs applications de qualité d’un éditeur, il peut être pertinent d’aller voir sur son site s’il n’en édite pas d’autres qui pourraient nous intéresser.

Trouver les applications dans l’AppStore et le PlayStore

Enfin je voulais rajouter une petite ligne à propos de la recherche d’applications directement dans l’AppStore. En effet, certains se plaignent parfois de ne pas trouver une application donnée à partir de son nom. Or le moteur de recherche de l’AppStore n’est effectivement pas très puissant. Si vous êtes coincé, n’hésitez pas à passer par Google par exemple en tapant le nom de l’application que vous cherchez, suivi du mot « ipad ». En général cela vous permettra de retrouver votre application et son lien vers l’AppStore.

Pour ceux qui sont sous Android c’est bien plus simple puisque le PlayStore bénéficie déjà de la puissance de recherche de Google !

Et vous ? Quels sont vos critères pour choisir une application ? N’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires de ce billet, je le mettrai à jour pour y ajouter vos idées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *